Législatives de 2017 : « Pas de coalition possible entre partis et indépendants »

0

La Direction générale des élections (Dge) a tenu, ce jeudi 6 avril 2017, un atelier de formation sur la Constitution, le dépôt des listes et dossiers de candidature au bénéficie des partis politiques et des entités indépendantes désireux de prendre part à l’élection législative du 30 juillet prochain.
Lors de cette rencontre, Bernard Casimir Demba Cissé, directeur de la formation et de la communication de la Direction des Elections, a fait savoir que les partis politiques ne peuvent pas aller en coalition avec des partis politiques non légalement constitués. Selon lui, la coalition entre partis et indépendants est un motif de rejet. Car, dit-il, « les partis qui ne sont pas légalement constitués sont des partis non reconnus. Il ne saurait y avoir de coalition entre des partis politiques et des entités indépendantes. Les partis politiques vont seuls aux élections ou en coalition entre eux alors que les entités indépendantes peuvent former des coalitions, mais pas avec des partis politiques», fait-il savoir.
« Les entités indépendantes participent à toutes les élections et doivent déposer des signatures équivalant à 0,5% des électeurs inscrits. Elles peuvent rechercher leurs signatures à l’extérieur comme à l’intérieur du pays. Elles peuvent aussi présenter des candidats au niveau national comme au niveau international», renseigne le chargé de la communication de la Direction des élections.
En se référant au nouveau code électoral, Bernard Casimir Demba Cissé informe que les dépôts se feront entre le vendredi 26 et le mardi 30 mai 2017. Aucun dépôt ne peut se faire avant ce délai encore moins après ces dates. « Les entités indépendantes n’étant pas statutairement connues, devraient notifier leurs noms et le titre qu’elles se seront choisis. Il en est de même des coalitions. La notification devra se faire toujours 24 heures avant le dépôt des dossiers. Toute entité dont le nom n’aura pas été notifié, toutes coalitions dont le nom n’aura pas été connu au plus tard le 29 mai ne pourra pas concourir», avertit Bernard Casimir Demba Cissé qui précise qu' »une coalition n’ayant pas notifié son nom a toujours la possibilité d’utiliser le nom d’un des partis qui la composent».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here