La Cedeao réduit ses troupes de 4.000 à 500 hommes en Gambie

0

Le mandat initial des forces de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en Gambie, qui consistait à faire partir Yahya Jammeh et à installer Adama Barrow, expire le 20 février 2017. La Cedeao a décidé de maintenir en Gambie un effectif de 500 hommes en provenance du Sénégal, du Nigéria et du Ghana, pour compter du 21 février 2017.

Selon le général Francois Ndiaye, commandant des troupes de la Cedeao, “le désengagement graduel des forces terrestres se fera après le départ des composantes aériennes et navales, à compter du 19 février 2017”.

Cette réduction de 4.000 à 500 hommes fait suite à la réunion de concertation des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao sur la situation en Gambie, tenue le 29 janvier 2017 à Addis Abeba, en marge du sommet de l’Union africaine.

Les forces restantes en Gambie, qui commenceront leur mission à compter du 21 février 2017 pour une durée de trois mois, auront pour mandat “d’assurer la sécurité du Président de la République (Adama Barrow) et celle des membres du Gouvernement et des institutions, de faciliter l’établissement de la confiance entre les nouvelles autorités et les Forces de défense et de sécurité gambiennes afin que ces dernières assument leur mission régalienne”, explique le patron des troupes de la Cedeao, par ailleurs chef d’état-major de l’armée de terre sénégalaise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here