mardi, juin 28, 2022

Grève au district sanitaire de Kolda!

Ne ratez pas!

Les foulards et brassards rouges font leur réapparition au district sanitaire de Kolda. Le personnel communautaire de cet hôpital observe depuis ce matin du lundi 8 août un mouvement d’humeur de 48h. C’est pour exiger  le recrutement de tous les agents contractuels et le respect des accords signés avec l’administration de l’hôpital et le comité de santé.

« Nous travaillons nuit et jour. Et à la fin du mois nous ne recevons que des miettes qui ne nous permettent même pas de satisfaire les besoins de nos familles », a déploré le SG de la section SUTSAS du District Sanitaire. C’est pourquoi, « Nous avons jugé nécessaire d’observer cette grève de 48h pour nous faire entendre. Notre revendication principale, c’est le recrutement du personnel contractuel qui fait fonctionner pratiquement cet hôpital », a fait savoir le responsable syndical Ouseynou Kéita.

Dans la même veine, ces grévistes réclament l’augmentation des primes de garde et la motivation du personnel étatique mais aussi la régularisation des cotisations   des contractuels à l’IPRES et à la Caisse de Sécurité Sociale, entre  autres, poursuit M Kéita.  A l’en croire, des négociations ont eu lieu dans le passé entre l’administration de l’hôpital, le comité de santé et ce personnel communautaire. « Des accords ont été sigés. Mais aujourd’hui nous constatons qu’aucun accord n’a été respecté. C’est inadmissible », a-t-il pesté.

Notre tentative de recueillir la réplique du Médecin Chef du District s’est soldée par un échec. En effet, le patron de cet établissement de santé est absent de la capitale du Fouladou, a-t-on appris de son adjoint Dr Lamine Senghor qui n’a pas souhaité se prononcer sur cette question. Puisque, dit-il, « Je n’étais pas  impliqué depuis le début aux négociations. Je ne sais pas grand-chose sur cette affaire ».

Toutefois, le président du comité de santé estime que les revendications des grévistes ont été satisfaites à «  80% au moins» depuis les négociations tripartites organisées en présence du MCD. Pour Mafous Soumaré,  le comité de santé à joué pleinement sa partition sur cette affaire. Mais, précise-t-il, sa structure  n’a pas « vocation de recruter du personnel ». Et invite dans la foulée les grévistes à lorgner du côté de la mairie qui pourrait trouver une issue heureuse à cette revendication que M Soumaré trouve « légitime ».

Pour l’heure, c’est presque la paralysie au niveau cet hôpital. Lors de notre passage, des malades venus en consultations étaient obligés de rentrer chez elles en attendant le retour à la normale, ceci sous le regard des grévistes qui crient déjà victoire.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous