Le jour où Karim a craqué en prison

0

Le jour de sa sortie de prison, L’AS de ce samedi rapporte que Karim Wade s’est tourné vers un de ses gardes pour lui dire :  » Je vais vous fausser compagnie.

Le journal renseigne que c’est cette image d’une personne bien dans sa peau que les gardiens de la prison de Rebeuss ainsi que ses codétenus garderont de l’ancien ministre d’État, qui a été libéré dans la nuit du jeudi au vendredi.

Car, rapporte L’AS citant des sources à la prison, Karim Wade n’a jamais perdu les pédales en détention. Contrairement à de nombreuses personnalités qui ont eu du mal à supporter les dures conditions d’un séjour carcéral, allant souvent jusqu’à  » provoquer leur évacuation au pavillon spécial ou leur libération, le fils de Wade a toujours paru zen en prison.

Sauf une fois : le jour où Toussaint Manga et d’autres jeunes du Pds ont été arrêtés et envoyés à Rebeuss. Ce jour-là, confie L’AS, Karim, très en colère, a même brisé une lampe dans sa cellule.

Source:setal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here