KOLDA : Un trafiquant de chanvre indien écope de 10 ans de travaux forcés…

0

La première session 2016 de la chambre criminelle du Tribunal de Grande Instance de Kolda se poursuit. Pour cette 2e journée,  une affaire de « trafic  intérieur de chanvre indien » est inscrite au rôle. Son auteur Kémo Diamanka  a été condamné à passer 10 ans derrière les barreaux. Il doit aussi s’acquitter d’une amende de 2 millions de francs CFA à sa sortie de prison.

Devant la barre, Kémo Diamanka a reconnu les faits qui remontent à l’année 2015 où il a été arrêté par les gendarmes de la brigade de Bounkiling dans la région de Sédhiou. Suffisant pour que le représentant du ministère public requière  une peine de 10 ans contre l’accusé. Le tribunal a finalement suivi le procureur dans son réquisitoire. Pour rappel, M Diamanka est cultivateur de profession,  âgé de 45 ans, marié à une épouse et père de trois enfants.

La 2e affaire a apposé le ministère public à El Hadji Diao et Henriette Sané poursuivis pour « association de malfaiteurs, incendies volontaires de lieux habités, vol en réunion ». Cette affaire remonte au 14 octobre 2014. Trois jours après, la gendarmerie reçoit un renseignement selon lequel  Cheikh Ndiaye intendant à la SODEFITEX résidant au quartier Foulbé de la commune Vélingara aurait été victime d’un vol portant sur la somme de 900 mille francs et d’un incendie de son salon. Un vol qui serait commis par sa domestique Henriette Sané en complicité avec El Hadji Diao, tous les deux habitant Vélingara. Ils vont être mis aux arrêts après leur audition.

A l’audience de ce mardi, Henriette Sané a été reconnue coupable de vol portant sur la somme de 900 mille francs. Pour ce délit, elle a été condamnée à trois ans de travaux forcés tandis qu’El Hadji Diao, a été acquitté, faute de preuve.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here