SARE YOBA : La Radio Jam FM fête ses deux ans

0

La radio Jam FM émettant depuis Saré Yoba dans le département de Kolda vient de souffler ses deux bougies ce weekend du 8 au 9 mai dernier. L’événement a été marqué par une conférence publique portant sur le thème : « PSE et Sécurité alimentaire : La contribution de la SODAGRI ». A cette occasion, les producteurs locaux s’engagent à jouer pleinement leur partition pour que « Kolda nourrisse  Kolda ».

Créée il ya deux ans, la radio Jam FM a fini de se positionner comme un outil pour accompagner « le processus de paix en Casamance et le développement local », a exprimé le maire de Saré Yoba Diéga à l’occasion de la cérémonie officielle de ce second anniversaire. Depuis son avènement, «  cette radio est en train de contribuer à l’éveil des consciences des populations et à l’amélioration du niveua de vie avec à la clé des impacts notés dans les pratiques agricoles, l’éducation, la gestion de l’environnement et le règlement des conflits » entre autres changements constatés, renchérit son directeur Ibrahima Thieddo Baldé.

Le Fouladou étant une zone agro-silvo-pastorale  par excellence, cela a poussé les  autorités de cette radio à inscrire les questions d’élevage et d’agriculture parmi ses émissions phares. D’ailleurs, « PSE et Sécurité alimentaire : La contribution de la SODAGRI » choisi comme thème de ce 2e anniversaire renseigne à suffisance sur l’option des responsables de cette station de mettre ce médium à contribution pour « appuyer et soutenir les producteurs et éleveurs locaux ». A cela s’ajoute « la forte implication de Jam FM dans  le processus de recherche de la paix en Casamance et le règlement des conflits notamment le contentieux juridico-politique survenu dans le commune de Niagha lors des dernières locales », a rappelé le chef de station.

Toutefois, Jam FM fait face à de nombreux obstacles dans l’exécution des ses missions. « Les charges liées à l’électricité, la motivation des agents, la maintenance des équipements, le souci permanent de renforcer les capacités du personnel » entre autres,  figurent parmi les contraintes de cette « Radio de la Paix et du Développement », a fait savoir M Baldé.

ismaila.mansaly@koldanews.com

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here