GOUVERNANCE SANITAIRE : Le RADI partage ses expériences

0

Le Réseau Africain pour le Développement Intégré (RADI) pour une dynamique de gouvernance sanitaire qui respecte les principes de reddition des comptes, de transparence, d’efficience et d’efficacité, de primauté du droit entre autres. Un atelier interrégional de partage d’expériences vient d’être organisé à Kolda au profit  des acteurs des régions de Kolda, Sédhiou, Tambacounda et Kédougou. L’activité s’inscrit dans le cadre du Projet de Lutte contre la Maladie à Virus Ebola mis en œuvre dans ces régions du sud est.

Pour le président fondateur du RADI, « La gouvernance sanitaire suppose la participation active des populations à la planification sanitaire et au choix des priorités ». A en croire, Mazide Ndiaye, « Cette participation doit se traduire par l’implication des populations  à l’élaboration des plans opérationnels santé des collectivités locales (POCL) ».

Sur la lancinante question relative à la mobilisation des ressources pouvant soutenir la gouvernance en matière de santé, le patron du RADI estime que  les collectivités ont la possibilité,  certes,  de chercher le complément auprès des partenaires au développement, mais de plus en plus,  les communes doivent beaucoup compter sur elles-mêmes. « Les communes doivent prêcher par l’exemple en collectant leurs propres moyens pour contribuer au financement de la santé de leurs populations. Ainsi, les autres accepteront d’apporter leurs contributions par solidarité », a-t-il martelé.

A rappeler que ce projet de lutte contre la maladie à virus Ebola du RADI a été mis en œuvre en partenariat avec Christian Aid. Cet atelier de partage est mis à profit par certains acteurs  pour soutenir que l’initiative mérite d’être poursuivie puisque la maladie a fait sa réparation dans la République de Guinée voisine.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here