Macky SALL s’adresse à l’opposition: «Que cela vous plaise ou pas …»

0

« Une rencontre historique». Voilà comment le président Macky Sall a qualifié la conférence des leaders de la Coalition Benno Bokk Yyakaar (Bby) qu’il a présidée ce jeudi 3 mars 2016 à Dakar. Il n’a pas raté l’opposition sénégalaise qui ne cesse de l’accuser de s’être dédit (wax waxeet). Entouré, entre autres, de Ousmane Tanor Dieng et de Robert Sagna, à sa gauche, du président Moustapha Niasse et Amath Dansokho, à sa droite, Macky Sall tonne : « qui plus que nous a assuré la défense de la République face aux agressions, aux coups de canifs contre notre République et contre notre constitution ? Nous sommes de véritables défenseurs de cette constitution, aujourd’hui, plus qu’hier, nous allons protéger ce pays contre toutes ces forces qui sont réelles». A quelque deux semaines du vote du référendum, il dit être conscient des actes posés par le Pds et ses alliés. « Nous avons quand même vu des agitations, mais elles sont vouées à l’échec. Tout cela n’est qu’agitation personnelle. La politique du ôtes-toi, je m’y mette, pourquoi lui et pourquoi pas nous ? Ce n’est pas ça qui va régler les problèmes du Sénégal. Et nous sommes plus forts, puisque plus nombreux, puisqu’il y a la légitimité : le choix populaire. C’est à nous de montrer la voie, pas eux. C’est cela la démocratie : la loi du plus grand nombre. Mais comment une minorité peut imposer une loi à une majorité. Comment ? Tant que le choix du peuple ne vient pas inverser ce que je dis, ils doivent subir la politique que nous définissons et que nous mettons en œuvre. C’est ça la démocratie. Que cela plaise ou pas, c’est comme ça et ce sera comme ça», tranche le président Macky Sall. “En toute humilité et en toute confiance, nous pouvons croire à la victoire du oui. C’est une victoire inscrite dans le sens de l’histoire de notre pays. (…). Au Sénégal, le non n’a jamais prospéré. Pourquoi vouloir que cela prospère aujourd’hui, malgré les efforts que nous faisons ?, a-t-il demandé aux leaders. « Ceux qui voteront non auront choisi une autre voie. C’est leur liberté. Je suis confiant quant à l’issue de ce vote. Et je demeure confiant que le oui l’emportera», conclut-il.
Avec Setal.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here