Mama DIOP dément les propos de Ousmane NGOM : « En aucun moment, Wade ne m’a remis de l’argent ».

Après la sortie de la cellule de communication de l’ancien ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, le père du défunt étudiant, Mamadou Diop, revient à la charge.  » En aucun moment, Wade ne m’a remis de l’argent, encore moins Me Ousmane Ngom. D’ailleurs je vais porter plainte contre X dès demain (aujourd’hui). Quant à Me Ousmane Ngom, on va lui servir une sommation interpellative pour savoir si c’est lui qui a dit qu’il m’a remis de l’argent ou s’il a vu Me Wade m’en remettre , déclare Mama Diop.

 » Wade a remué ciel et terre pour venir présenter ses condoléances à Mbour. La jeunesse a organisé une marche pour me dire qu’elle détruirait ma maison si Wade y posait pied. Wade était obligé de recourir au maire et à l’ancien préfet de Mbour. Il est passé en convoi avec Souleymane Ndéné Ndiaye, Me Madické Niang, Pape Samba Mboup pour aller voir le marabout à qui ils ont présenté leurs condoléances en lui laissant 3 millions de francs. Il est allé présenter ses condoléances au marabout Serigne Sidy et non à moi. Il lui a remis 3 millions et non à moi’, soutient Mama Diop.

Selon lui, s’il voulait faire de la mort de Mamadou Diop un fonds de commerce, il aurait répondu dès le lendemain de sa mort à l’appel de Me Wade. “Il m’a fait appeler deux fois par l’intermédiaire de Mme Mendy, Maty Dial. Je n’ai pas répondu à cet appel. J’étais encore à la morgue de l’hôpital Le Dantec. Au 8e jour, il m’a encore appelé. J’ai pris à témoin Mme Bara Cissokho, la femme de l’ancien aide de camp, qui était présente à Mbour. Et je viens d’apprendre tout dernièrement que le chauffeur de Mme Bara Cissokho est le frère aîné d’Ousmane Thiam, le conducteur du dragon qui a tué Mamadou (Diop). Mme Dial m’a appelé pour me demander d’éviter les journalistes et les hommes politiques qui défilaient toujours. Je ne suis pas là pour monnayer le sang de mon fils. Sinon, j’allais répondre à Me Wade et il m’aurait remis beaucoup d’argent”, explique-t-il.
Avec Setal.net,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here