Le PEGMISS plaide pour le renforcement de l’éducation en matière de santé de la reproduction

Le Projet pour l’Eradication des Grossesses en Milieu Scolaire au Sénégal poursuit sa croisade contre la déperdition scolaire causée par les grossesses. Il vient d’organiser une journée de plaidoyer à Kolda où le coordonnateur régional a appelé au renforcement de l’éducation en matière de santé de la reproduction pour davantage protéger les jeunes filles.

A en croire Nfally Sané la situation des grossesses reste une préoccupation au Fouladou. « Sur les dix collèges visités à Kolda, trois ont enregistré au moins 10 cas de grossesses ou plus entre 2014 et 2015. Deux des CEM de Kolda affichent des records alarmants de grossesses précoces sur les deux années scolaires : 45 cas au CEM II de Kolda et 17 cas au CEM Sikilo Nord », a expliqué M Sané qui rappelle ainsi des données de l’analyse situationnelle réalisée par son projet.

Cette étude révèle aussi que : « La région de Kolda se caractérise par la forte prédominance des cas de jeunes victimes de grossesses précoces avec 103 cas sur les 228 grossesses dénombrées dans l’ensemble des collèges visités, soit 45% des cas recensés », poursuit M Sané. « Le manque d’information sur la santé de la reproduction et le déficit d’éducation sexuelle des adolescentes et des jeunes » sont à l’origine de cette situation catastrophique, a-t-il déploré.

C’est pourquoi, il invite les autorités académiques à s’engager pour que les enseignements-apprentissages accordent une importance à la Santé de la reproduction pour inverser cette tendance.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here