Salon Maritime de Dakar : Mahammed Boune Abdallah Dionne annonce un « Port du futur » à Bargny d’une capacité d’un million de containers

Le Premier ministre du Sénégal, Mahammed Boune Abdallah Dionne, lors de l’ouverture du Salon maritime de Dakar, a révélé la construction d’un nouveau Port à Bargny,  » un port du futur, issu du cadre contractuel entre l’Etat et DP Word, d’une capacité d’un million de containers et sans apport de l’Etat.  » La plateforme maritime se dessine avec le Port de Dakar. Mais l’ambition du Gouvernement est plus grande partant des axes identifiés par la stratégie nationale portuaire, l’Etat a décidé de construire un nouveau Port en eau profonde prévue à Bargny, dira le Premier ministre. Qui explique par ailleurs  » qu’il était prévu dans le Port de Dakar dans le cadre contractuel que nous avons avec DP Word, qui devait réaliser un nouveau port qui est celui du futur à l’intérieur de l’actuel Port de Dakar. Aujourd’hui c’est 1 200 camions qui entrent et qui sortent du Port. Et le Port du futur a l’ambition de doter Dakar d’un plateau technique d’une capacité de 11, 5 millions de tonnes. Ce qui voudrait dire que tous les jours 3 600 camions vont rentrer et sortir du port de Dakar.
Ce qui veut dire paralysie de notre système de transport fera-t-il savoir.  » C’est ce qui a motivé la décision du chef de l’Etat de délocaliser ce Port du futur à Bargny, sans dette de l’Etat.
Avec cette décision, selon le Premier ministre,  » on a la possibilité de nous doter d’un nouveau Port avec une capacité qui va dépasser le million de containers sans apport et sans impact sur nos finances publiques.
Le Choix du Maroc, invité d’honneur du Salon maritime de Dakar a été magnifié aussi par le Premier ministre qui l’explique par une volonté de magnifier les relations multi séculaires et empreintes d’amitié d’estime et de cordialité qui lie le Sénégal au Royaume Chérifien.
Le premier ministre a lancé un appel au secteur privé, et les partenaires publics et privés à s’impliquer afin d’accompagner le Gouvernement dans l’aquaculture  » qui est un secteur d’avenir pour notre pays et notre Continent
Entres autres projets ficelés par le gouvernement pour redynamiser le secteur de la pêche, le PM a cité l’achat en 2016 de 19 complexes frigorifiques coûtant près de dix milliards de FCFA. Il a ajouté que le gouvernement s’est engagé à payer 5 000 moteurs de pirogue à 5 milliards FCFA. Une subvention d’un million FCFA sera accordée pour chaque moteur acheté. Ces moteurs seront accompagnés d’un stock de 20.000 gilets de sécurité pour les pêcheurs en mer, a ajouté le Premier ministre sénégalais.
Avec Setal.net,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here