Air Cocaïne: les deux pilotes français Bruno Odos et Pascal Fauret maintenus en détention

La justice française a décidé jeudi le maintien en détention des deux pilotes français mis en cause dans l’affaire dite « Air cocaïne », soupçonnés d’avoir pris part à un vaste trafic international de drogue, a-t-on appris auprès du parquet général.

Dans son arrêt, la cour d’appel motive notamment sa décision par le risque de « concertation frauduleuse » entre les coauteurs présumés, la nécessité de nouvelles auditions et le fait que certaines personnes n’aient pas encore été interpellées. Bruno Odos et Pascal Fauret étaient les pilotes d’un avion d’affaires Falcon 50 intercepté en mars 2013 à l’aéroport de Punta Cana (République dominicaine) avec 680 kg de cocaïne à bord, répartis dans 26 valises, selon les autorités dominicaines. Ils avaient été condamnés mi-août à Saint-Domingue à 20 ans de prison mais avaient réussi à fuir la République dominicaine. Interpellés peu après leur arrivée en France, ils avaient fait appel de leur placement en détention provisoire. La cour a mis en avant l’existence d’un réseau de soutiens important leur ayant permis de fuir la République dominicaine « susceptible d’être à nouveau mobilisé » pour fuir la justice française. Et ce, d’autant que les deux pilotes n’ont pas déclaré d’adresses personnelles à leur retour en France, élisant domicile chez leur avocat. (Belga)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here