L’Etat initie les fermes « Naatangué » pour lutter contre le sous-emploi et l’insécurité alimentaire

0

L’Etat du Sénégal, appuyé par la coopération espagnole, met en place des fermes « Naatangué » pour soutenir l’agriculture familiale et freiner l’émigration clandestine…C’est à travers Le Projet d’Aménagement de Petites Exploitations Familiales Intégrées qui a fait l’objet d’un CRD de partage à Kolda ce mardi 2 juin à la gouvernance.

Il s’agit pour ce projet innovant dont la mise en œuvre est confiée à l’Agence Nationale d’Insertion et de Développement Agricole (ANIDA) d’ « améliorer la productivité agricole en intégrant les productions végétales, animales et aquacoles dans un système mettant à profit les cultures pluviales et de contre-saison », a expliqué le coordonnateur national de l’ANIDA.

A en croire El Hadji Malick Sarr, le coût d’une ferme agricole est estimé à 12 millions de F CFA. Et pour les régions de la Casamance naturelle, « ce programme est soutenu par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale au Développement qui prend en charge 50% du coût, l’Etat 20% et le bénéficiaire 30% », a précisé M Sarr.

Avant de poursuivre que son agence a déjà réalisé 48 fermes dont 34 sont réceptionnés et mises en valeur. Ainsi, l’ANIDA n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, « 345 nouvelles fermes villageoises et familiales intégrées et 9 domaines agricoles communautaires vont voir le jour à l’horizon 2017 », conclut M Sarr.

ismaila.mnsaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here