Journée internationale de la danse – Aida Dada sermonne ses consoeurs!

A l’occasion de la journée internationale de la danse célébrée ce mercredi, nous avons tendu le micro à certains danseurs. Aïda Dada jointe au téléphone par la rédaction de gfm.sn donne son point de vue sur la danse d’aujourd’hui et dit être déçue sur la tournure qu’a prise la danse.

«Je suis très contente pour cette journée dédiée aux danseurs et je rend grâce à Dieu. On pouvait être des artistes sans pour autant qu’on parle de nous. Il faudrait que nous changions de comportement et arrêtions de nous exhiber. Je demande à tous les danseurs d’être unis », demande la danseuse. Elle se réjouit du comportement de la nouvelle génération. « Je pense que de nos jours les jeunes ont beaucoup mûri concernant ce côté-là. Ils ne s’exhibent plus comme on avait l’habitude de le voir avec notre génération. » Selon Dada, elle n’aime pas les nouvelles chorégraphies parce qu’il y a des danses pour les hommes et d’autres pour les femmes. Ce que les danseurs ne respectent pas de nos jours. « La danse doit être correcte, et non obscène. Il y a des pas de danse que pratiquent les hommes, ce n’est pas normale vis versa. Je commence par ma propre personne, nous devons donner le bon exemple pour la génération future. Je gère une école de danse, mais j’exige des tenues correctes. Ceux qui ne portent pas de tenues correctes, je les renvoie. Je suis en train de mener un travail remarquable », rassure Dada. Pour ce qui est des danseuses qui se prostituent, Dada s’explique : «Je ne crois pas à ses bêtises. En plus, on est au Sénégal où on ne peut rien cacher. Moi personnellement, j’ai ma dignité et une forte personnalité. Ce qui me pousse à ne pas faire certaines choses et je ne crois pas qu’il y a des danseuses qui le font. J’ai regardé une émission quand j’étais à Paris, on avait invité une grande artiste danseuse. Elle disait que les gens partent en tournée en Europe, alors qu’elles ne sont pas invitées. Elle n’a qu’a se taire parce qu’elle l’a fait à maintes reprises. Elle part en Europe avec ses propres moyens tout frais confondus. Elle est la plus vieille des danseuses, donc qu’elle la ferme. Je n’ai pas besoin de dire son nom mais elle se reconnaîtra. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here