Gris Bordeaux, l’espoir de tout un écurie pour sauver l’honneur face à Tyson

Face à Mohamed Ndao ‘’Tyson », dimanche prochain, Gris Bordeaux a l’énorme défi d’honorer son titre de Tigre de Fass après sa série de défaites contre les ténors de l’arène.

Les images d’un Tigre en chasse retiennent forcément l’attention de tout un chacun. Tellement c’est beau de voir ces moments quasiment uniques de la vie sauvage. De la préparation à la tactique, en passant par le regard, les courses, la gestuelle dans la prise de sa proie et le début du festin… tout est presque admirable chez ce fauve. Même si l’action divise parfois le spectateur qui peut ressentir de la pitié pour l’antilope. Et quand cette bête a surtout trop faim, les capteurs d’images vous conseilleront certainement de ne pas manquer la scène. Parce très souvent, la donne change les plans, l’envie détermine la stratégie et la grinta révèle un autre visage.

Ce dimanche, les spécialistes de lutte sénégalaise avec frappe vous diront aussi la même chose avec ce combat entre Mohamed Ndao alias ‘’Tyson » et Gris Bordeaux. Car ce duel entre ces deux ténors de l’arène a également un caractère très particulier pour le Tigre de Fass. En dehors de la singularité de l’affiche, la sortie d’Ibrahima Ndione (à l’état-civil) va être suivie avec une très grande attention. Parce que le Tigre repart à une chasse pour honorer un titre qu’il n’a pas, jusque là, réussi à faire briller dans le monde de la lutte. Intronisé après la retraite de l’illustre Moustapha Guèye, Gris Bordeaux n’a pas connu le franc succès d’un digne Tigre de Fass que Mbaye Guèye, le premier sur le siège, puis son successeur Tapha Guèye ont incarné par leur classe et leur charisme légendaire. Ils avaient marqué leur époque et porté haut les couleurs de leur mythique écurie.

Plus qu’une vengeance

Contrairement donc à Gris Bordeaux. Le 3e Tigre de Fass, intronisé en 2010, peine à asseoir sa légitimité devant ses jeunes frères, notamment le talentueux Papa Sow. Il n’a battu que Baye Mandione en janvier 2012. Un succès assimilable à une toute petite victoire d’autant que le leader de l’écurie Thiaroye Gëm sa bopp est un lutteur de moindre calibre, un combattant par qui les jeunes loups passent pour monter en grade ou se refaire une santé. Gris a aussi fait comme eux. La victoire sur Baye Mandione est intervenue après sa défaite contre Eumeu Sène en 2011. Même s’il en était sorti avec les honneurs face au chef de file de l’écurie Tay Shinger, il n’a pas réussi à se racheter par la suite. Il a été vaincu par Modou Lô, le leader de l’écurie Rock Energie, en juillet 2012, dans un combat où on avait du mal à reconnaître celui qui était pourtant très bien parti dans sa carrière. Gris avait surclassé les lutteurs de sa génération, surpris Bombardier par sa technique, sa malice et sa force.

Contre Tyson, donc, c’est plus qu’une revanche à prendre sur celui qui a battu son ancien mentor Moustapha Guèye. C’est un combat pour honorer son titre et redorer le blason de l’écurie Fass qui est actuellement dans une mauvaise posture avec ses nombreuses défaites enregistrées ces derniers temps. Là où Lac Rose, Papa Sow, Bruce Lee ne sont pas parvenus à redresser la barre, l’espoir repose désormais sur le Tigre.

Source:Setal.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here