samedi, février 4, 2023

lundi de manif à Conakry:les activités sont grandement impactées

Ne ratez pas!

L’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Wanindara offre ce matin le spectacle d’une ville morte dans tous les sens du terme : commerces fermés, circulation routière inexistante, rue déserte. La psychose semble avoir joué son rôle, accentuée par les obsèques hier du jeune militant de l’opposition Thierno Souleymane Bah, tombé il y a une semaine.

Mais c’est surtout la détermination et la virulence dans les discours des politiques qui commencent à  faire effet. A Koloma les manifestants sont descendus en masse sur la route, obligeant les riverains à se sauver, barricadant la route et brûlant des pneus. Les affrontements sont rudes entre manifestants et forces de l’ordre. Sur la route Le prince les jeunes ont également  barricadé la route et brûlé des pneus.

Un impressionnant groupe de manifestants en provenance de Koloma, Bambéto et le long de la route Le prince ont lancé une offensive en direction des forces de l’ordre. Ils ont réussi  à repousser l’impressionnant dispositif sécuritaire posté sur cette artère, particulièrement  à Gnari Wada, les obligeant  à battre en retraite à ce niveau.

A Wanindara, les jeunes ont érigé des barricades très tôt ce matin pour empêcher toute circulation sur la route Le prince ; des pneus ont également été brulés à ce niveau.

Du coté de Matam les militants de l’UFR font face aux forces de l’ordre appuyées par des contre-manifestants. Les premiers se sont alors repliés dans l’enceinte du siège du parti. Le président du parti Sidya Touré est venu en personne pour tenter de régler la situation, afin d’éviter le scénario de la marche précédente, où l’on avait enregistré assez de blessés à son siège.

Quant au chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo, acclamés par une importante foule de militants,  il a  tenté en vain de rejoindre Hamdallaye. Il a été stoppé par les forces de l’ordre qui l’ont obligé à rebrousser chemin vers son point de départ à Dixinn.

La marche de l’opposition de ce lundi 20 avril a grandement impacté sur les activités à Conakry, excepté Kaloum ou des heurts n’ont pas encore été signalés.

Comme d’habitude les usagers  en provenance de la haute banlieue se rabattent sur la route de Taouya, l’autoroute Fidel Castro pour rallier la ville la circulation sur ces différents axes est très fluide. Il est à craindre que cette journée vire comme d’habitude au drame avec son corolaire de blessés et de morts.

Source : GuineeConakry.Info

harouna.balde@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Publicité - Bësup Setal

Articles récents

Notre sélection pour vous