mardi, juin 28, 2022

El Hadj Seck Ndiaye Wade, directeur des transports routiers rassure: »toutes les régions seront concernées par le Programme de modernisation des transports urbains

Ne ratez pas!

Le gouvernement va étendre à toutes les régions le Programme de modernisation des transports urbains, a assuré le directeur des transports routiers, El Hadj Seck Ndiaye Wade, mercredi, à Kaolack (centre).

« Ce programme a l’avantage de réduire les accidents de la route », a-t-il indiqué lors d’une visite rendue aux proches des victimes de l’accident de la route survenu mardi, près de Kaffrine (centre). Le ministère des Transports terrestres déclare vouloir mettre en circulation 550 minibus neufs, avec un budget de 11,4 milliards de francs CFA, à l’aide du Programme de modernisation des transports urbains. Ces véhicules serviront à transporter des passagers, dans les régions de Dakar, Saint-Louis, Ziguinchor, Louga, Thiès, Kaolack et Tambacounda. Ce programme de renouvellement du parc automobile, qui comprend aussi la mise en circulation de taxis urbains et de « gros porteurs », sera étendu à toutes les autres régions, selon El Hadj Seck Ndiaye Wade. « On ne peut pas continuer à transporter les gens avec un parc automobile vétuste. Le bon état des véhicules est important, car il permet de sauver des vies », a souligné M. Wade, à la tête d’une délégation du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Quatre personnes ont perdu la vie lorsque le bus les transportant s’est renversé, près de la ville de Kaffrine, mardi matin. Le bilan s’est alourdi, puisque deux parmi la quarantaine de blessés ont succombé à leurs blessures. Le bus est allé dans le décor lorsque le chauffeur a perdu le contrôle du volant, à la suite de l’éclatement d’un pneu, selon une source sécuritaire. « Pour réduire les accidents, des mesures de limitation de la vitesse et d’amélioration de la formation des conducteurs seront prises » par le ministère des Transports terrestres, a assuré El Hadj Seck Ndiaye Wade, en évoquant cet accident. Le département de tutelle veut aussi décentraliser les écoles de formation à la conduite automobile, selon M. Wade. « Nous travaillons aussi à la mise en place du permis à points (…) Il permet de suivre le conducteur et de l’identifier en cas d’infraction sur la route », a-t-il expliqué. Selon le directeur des transports routiers, 92% des accidents de la route sont causés par des « défaillances humaines », et 91,3% ont lieu en agglomération urbaine, contre 4% en agglomération rurale.

Source: Setal.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Crise à l’hôpital régional de Kolda : les travailleurs en grève demandent le départ du directeur

 « Ce directeur ne travaille pas. Il doit partir », a réclamé l’intersyndicale des travailleurs du centre hospitalier région de Kolda...

Notre sélection pour vous