Le Yémen s’enfonce dans la civile : les étrangers sont pris entre les milices chiites et les bombardements de la coalition

Pékin a annoncé lundi avoir envoyé des navires de l’Armée populaire de libération pour aider à l’évacuation des ressortissants chinois du Yémen, ” en raison de la détérioration de la situation dans ce pays.

Ces navires étaient déployés dans la région du golfe d’Aden, où ils effectuent des missions antipiraterie, a précisé le ministère chinois de la Défense dans un communiqué.

Evacuation
L’envoi dimanche de ces navires a été confirmé lundi par le ministère chinois des Affaires étrangères. 122 citoyens chinois ont déjà été évacués du Yémen vers Djibouti, a indiqué Mme Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise. Plus de 500 Chinois se trouvaient au total au Yémen, selon la presse à Pékin.

Indiens et Pakistanais
Dimanche, le Pakistan et l’Inde avaient déjà annoncé qu’ils rapatriaient aux aussi leurs ressortissants. Le Pakistan a envoyé un Boeing 747 Jumbo et une frégate pour évacuer ses quelque 3.000 citoyens et personnel diplomatique vivant au Yémen. L’Inde a annoncé de son côté qu’elle se préparait à rapatrier ses 4.100 ressortissants par voie aérienne, malgré le bombardement du principal aéroport international du Yémen, celui de la capitale Sanaa.

Rébellion chiite
Situé au bout de la péninsule arabique, le Yémen s’enfonce dans la guerre: des rebelles chiites, soutenus par l’Iran, ont pris le contrôle de larges portions du territoire et sont devenus les cibles d’une coalition arabe dont les avions ont lancé dans la nuit de dimanche à lundi de nouveaux raids.

Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 2 =