vendredi, mars 1, 2024

Redressement de la Suneor : Abbas Jaber déclaré « Persona non grata » par les syndicalistes

Ne ratez pas!

L’Etat va-t-il reprendre la Suneor des mains de Abbas Jaber ? Rien n’est sûr même si les syndicalistes souhaitent que leur vœu soit exaucé. Aussi mettent-ils la pression sur les pouvoirs publics avant la réunion du Conseil d’administration du 6 avril prochain. Pour eux, Abbas Jaber n’est pas la solution car, il a pillé l’entreprise.

Abbas Jaber doit présenter au plus tard le 6 avril prochain aux autorités gouvernementales et aux membres du Conseil d’administration de la Suneor, le plan de redressement de ladite société. En attendant la mise en place de ce plan, le syndicat national des travailleurs des industries des corps gras et activités similaires du Sénégal et la Cnts-Fc bandent les muscles. A travers un document, intitulé « Basta Abbas» et dont Le Quotidien détient copie, les syndicalistes alertent et prennent à témoin les Sénégalais. « Nous rappelons à tous les Sénégalais que nous avions divorcé avec Abbas Jaber depuis août 2013, bien sûr après l’avoir choisi, respecté, aidé, soutenu et s’être sacrifiés pendant dix ans», dixit les syndicalistes. Pour eux, Abbass Jaber est une parenthèse fermée. Samuel Ndour et ses camarades écrivent : « Aujourd’hui, la page Jaber est tournée et plus question de revenir en arrière quels que soient les circonstances ou son plan diabolique. Nous refusons catégoriquement de composer avec lui car sachant d’emblée qu’il ne nous apportera rien de plus que des déficits, des inquiétudes, des peurs et des larmes comme d’habitude. S’il reste actionnaire majoritaire ou minoritaire, il sera toujours un frein au développement de la société et c’est pourquoi, nous insistons pour son départ définitif et total de la société.»

« Jaber broyeur de Dg»

Les syndicalistes informent aussi sur « la machine à broyer des directeurs généraux qu’est Abbas Jaber. Tous les directeurs généraux démis ou démissionnaires ont eu à refuser ses injonctions dans la gestion de l’entreprise et c’est pourquoi, nous avions eu Six Dg en cinq ans et le sixième, qui a tout accepté jusqu’à mettre la Suneor en faillite, a fait quatre ans et demi à lui seul sur les dix ans de présence de Jaber». Très en colère contre le patron de Advens, les syndicalistes listent la manière dont la Suneor s’est retrouvée dans ces difficultés. Et c’est pour dire « avec la complicité de sept sociétés-écran (Advens, Copaco, M2a, Its, Imis, Sdsha, Tamaya), M. Jaber a siphonné la Suneor sans répit, sans écouter ni se soucier des travailleurs, des fournisseurs et des clients qui tiraient la sonnette d’alarme, nuit et jour. Si aujourd’hui, il promet un avenir radieux pour la relance de la société, nous ne pouvons plus jamais le croire à cause de ce qu’il nous a fait subir pendant six ans. Il doit partir sans autre forme de procès». Chat échaudé craignant l’eau froide, les travailleurs de Suneor ne veulent plus de Jaber parce que pour eux, « il est incapable de relancer ni de redresser la société et tout plan qu’il présentera est fait pour endormir son monde. Ce qu’il n’a pas pu faire en dix ans, quand les situations et les conditions étaient plus favorables, il ne peut plus le faire ni aujourd’hui ni demain, car l’environnement des affaires devient plus dur et les travailleurs refusent de le servir à nouveau». Parlant de la situation financière de l’entreprise, les syndicalistes renseignent : « La Suneor est tellement endettée, ses capitaux propres tellement négatifs, ses dirigeants sans aucune vision, ni de plan de gestion réel qu’elle ne peut que se débarrasser de tête pourrie. Le bonheur des Sénégalais, particulièrement des paysans et des travailleurs, est de voir l’Etat reprendre la Suneor des mains de M. Jaber, de mettre un administrateur provisoire, pour arrêter l’hémorragie, d’avoir le temps de redresser, de relancer et de trouver un industriel capable de poursuivre la mission et de participer activement dans la relance de la filière arachide.»

Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Bangladesh: 43 morts dans un incendie à Dacca, la capitale

Au moins 43 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un incendie qui a ravagé jeudi...

Notre sélection pour vous