Kolda vers la modernisation de l’agriculture

0

Le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural a procédé ce samedi 24 janvier 2015, à l’inauguration du centre de traitement de semence (CTS) de Kolda. Installé dans la commune de Saré Bidji à la périphérie de Kolda au quartier Saré Kémo, le CTS est le fruit d’un partenariat entre la sahélienne des entreprises de distribution et agrobusiness (SEDAB) dirigée par Moulaye Kandé et Modou Thiam et l’USAID. Saluant l’installation de ce centre, Monsieur Malang Baldé Maire de Saré Bidji dira que « c’est un honneur qui est fait à sa commune et les populations vont en tirer profit ».
Selon M Moulaye Kandé « ce centre a une capacité de production de trois (3) tonnes par heures. La production prévisionnelle à traiter est estimée à cinq mille tonnes pour toutes céréales confondues : maïs, riz, sorgho ou le niébé. Pour avoir une bonne gestion de l’unité la SEDAB a associé : le REPRNER, la FNPC, le REPROSEM et le Kissal de Mampatim. Ainsi, Monsieur Kandé espère que ce centre de traitement de semence sera l’expression d’un nouveau départ pour l’agriculture dans la zone afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.
La SEDAB ambitionne réaliser prochainement des structures de maitrise d’eau, la lutte contre l’avancée de la langue salée et un programme d’équipement agricole. Ainsi, pour la réussite de tous ces programmes, M Moulaye Kandé compte sur le soutien de l’Etat et invite le Ministre de l’agriculture à plaider auprès du chef de l’Etat le dragage du fleuve Casamance à partir de Kolda pour une plus grande disponibilité de l’eau.
Selon la représentante de la Directrice de l’USAID Sénégal « la semence constitue le fondement de l’agriculture et le vecteur principal de la révolution verte ». C’est ce qui a motivé l’USAID à accompagner le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural dans sa politique de sécurisation quantitatif et qualitatif du capital semencier national avec un focus sur les cultures céréalières comme le riz, le maïs et le mil et faciliter l’accès des producteurs et productrices de la Casamance à des semences certifiées.

Pour le ministre de l’agriculture « sans des semences de qualité, il n’est pas possible de construire une agriculture compétitive et durable. Ainsi, ce centre de traitement de semence va permettre d’aller vers l’objectif que le Président de la République assigne au peuple sénégalais à savoir faire de l’agriculture le levier du développement ». Avec ce centre « Kolda pourra nourrir Kolda et l’Etat apportera l’accompagnement nécessaire pour que toutes les potentialités de la région soient exploitées » conclut Papa Abdoulaye Seck Ministre de l’agriculture et de l’équipement rural.
Harouna.balde@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here