vendredi, mars 1, 2024

Sidy Lamine Niass a été reçu hier au Palais!

Ne ratez pas!

Comme le dit l’adage, il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. Et encore ! Pour dire qu’hier, Sidy Lamine Niasse s’est mis sur son trente-et-un pour aller au Palais où il a été reçu par Macky Sall. Eh oui ! Sidy Lamine, le poil à gratter du pouvoir et Macky Sall ont taillé bavette. Ça surprend un peu, compte tenu de la ligne dure « anti Macky» que développait Sidy Lamine.

Mais toujours est-il qu’il semble qu’il a mis beaucoup d’eau dans son « vin». Joint par nos confrères du journal le Populaire, Sidy Lamine Niass a déclaré que cette rencontre a été facilitée par un proche du chef de l’Etat qui est une personne en qui il a confiance. « C’est après mon passage du week-end sur Walf qu’il m’a appelé pour proposer cette rencontre et j’ai dit pourquoi pas si on peut trouver une solution pour faire respecter la Constitution», explique le boss du groupe Walf qui ajoute que Macky n’est pas son « ennemi». Visez la suite

« On a une divergence de vue sur certaines questions et la manière dont le pays est géré. Mais on n’est pas des ennemis», a indiqué Sidy qui précise qu’il n’est pas « un politique» et qu’il ne fait que « défendre (son) point vue». Le Mollah ajoute ensuite que depuis un très bon moment déjà, des bonnes volontés tentaient d’organiser une rencontre entre SMS et lui, mais qu’il a toujours refusé. Parce qu’il s’érige en contrepouvoir. Mais aujourd’hui que le pays est dans une situation difficile, que le camp du pouvoir et celui de l’opposition se regardent en chiens de faïence, il fallait faire quelque chose pour essayer d’arrondir les angles. D’où cette audience. « On a pris le temps de parler de l’Etat de droit, du droit de manifester, de la situation socio-économique du pays», dit-il.

Médiateur entre le pouvoir et l’opposition

Sidy Lamine Niasse qui trouve « inacceptable» l’interdiction de la manifestation programmée par le Pds le 21 novembre, souligne que le président de la République a brandi face à lui l’élément sécuritaire avec le Sommet de la Francophonie, la situation du terrorisme dans la sous région, entre autres, pour justifier une telle mesure. « Face à ces arguments, moi, j’ai essayé de montrer qu’il fallait ouvrir le couvercle de la marmite pour éviter qu’elle n’explose. On a échangé et finalement, je dois continuer ma démarche par une médiation entre le pouvoir et l’opposition», confie-t-il en clamant avoir « obtenu gain de cause quelque part. Il me reste juste quelques éléments à apporter. Et c’est en bonne voie».

Du reste, Sidy Lamine Niasse y va d’une anecdote pour dire l’espoir qu’il a de voir sa médiation aboutir : « C’est comme une femme enceinte, sauf que je n’ai pas fait une échographie pour dire que c’est un garçon ou une fille. Mais garçon ou fille, c’est ‘Jam ak Salam’ le nom du bébé qui va naître. Car garçon comme fille, il ou elle ne peut se nommer que ‘Jam ak Salaam’. Pour dire que j’ai bon espoir que cette médiation va aboutir à du positif, qu’elle va déboucher sur la paix. J’ai espoir, car les deux camps sont réceptifs et attentifs à ma démarche et tous veulent le bien du pays».

Attention !
Par ailleurs, pour ce qui est de la situation socio-économique du pays, Sidy Lamine dit avoir parlé avec SMS de la problématique des routes, comme celle Fatick-Kaolack, celle de Matam et d’autres. Et il indique que ce dernier lui a confirmé que le nécessaire est en train d’être pour régler rapidement le problème. Il explique avoir aussi à attirer l’attention de SMS sur la situation des paysans qui souffrent et sur le danger qui plane sur le monde rural. Aussi, l’école et de l’enseignement ont été évoqués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

L’Iran lance un satellite d’imagerie depuis la Russie

L'Iran a lancé jeudi un satellite d'imagerie et de télédétection depuis la Russie, selon un média d'Etat. Le décollage de...

Notre sélection pour vous