Serigne Moudou Bousso Dieng : « Le Président Macky Sall devait se limiter à reconnaître ses erreurs »

Le Marabout Sérigne Modou Bousso Dieng n’est pas du tout content de Macky Sall. Et jamais, car l’homme ne l’a pas du tout convaincu de sa manière de gouverner ce pays.

Le discours de Macky Sall d’hier a mis dans tous ses états le Marabout qui a essayer de recadrer le Président. Serigne Modou Bousso Dieng, président de l’  » Union des Groupes Patriotiques- Touba » a estimé que Macky a chercher à se blanchir alors qu’il est le principal responsable de cette crise universitaire.

 » Le Président Macky Sall devait se limiter à reconnaître ses erreurs, ses travers. C’est lui qui n’a pas fait le nécessaire pour payer les bourses à temps. Il n’a donc pas raison d’accuser l’opposition. C’est lui qui manque d’être suffisamment compétent et rigoureux…», regrette le guide religieux joint par derniereminute.sn depuis Touba.

Il est donc claire pour lui que l’Etat du Sénégal en premier Chef le Président de la République qui est  » trempé jusqu’au cou, dans ce qu’il considère comme une erreur monumentale». Cette affaire selon, est différente de celle de Mamadou Diop tué à la place de l’obélisque.

« C’est une erreur monumentale que vient de commettre le pouvoir actuel. c’est une affaire différente de celle Mamadou Diop qui menait un combat politique, alors que Bassirou Faye combattait pour le paiement des bourses estudiantines estimes 37 000 CFCA. Diop a été tué sur le terrain politique, alors que Faye l’a été devant sa faculté, avec son sac décolier. Je trouve cela très graves et j’invite toutes les organisations à se faire entendre!

Le marabout ne peut comprendre que la préoccupation de l’étudiant sénégalais ne soit pas tenu en compte par les tenants du pouvoir actuel.  » j’estime que les étudiants méritent plus d’égard de la part des dirigeants. Les ministres touchent leurs salaires avant le 28 du mois, les ambassadeurs ont vu leurs émoluments s’apprécier. Et pourquoi pas les étudiants, s’interroge le guide religieux.

Serigne Modou Bousso alerte également et demande à Macky de faire des discours guerrier en disant également que force restera à la loi. En effet, selon lui, tous les président qui se sont comporté ainsi ont fini par chuter. Il donne l’exemple de Khaddafi, de Moubarack entre autre….

 

Source:: dernièreminute

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here