samedi, juillet 24, 2021

 ELECTIONS LOCALES A KOLDA : Les candidats s’en foutent de programmes

Ne ratez pas!

Kolda est vraiment mal barrée. Ce n’est pas demain que les populations verront un visage radieux de leur ville. Car, aucun de la foultitude de candidats n’a présenté un programme sur lequel il va s’appuyer pour changer sa face affreuse. Seul le fauteuil du maire les intéresse. Tant pis pour les citoyens.

Il y aura combien de candidats pour la mairie de Kolda ? Difficile de répondre à l’interrogation tellement ils sont nombreux à vouloir remplacer Bécaye Diop à la tête de la municipalité.

Seulement, si l’effervescence du landerneau politique est réelle en cette période, les débats sur les programmes des candidats sont inexistants. Pratiquement les candidats ne s’intéressent guère à des programmes et projets pour améliorer le quotidien des populations. Ils ont une seule préoccupation  le fauteuil du maire. Les préoccupations des populations sont reléguées en second plan. En effet, à la veille du dépôt des listes pour les locales aucune coalition n’a pu partager son projet pour la ville.

 Une attitude qui désole les populations à l’image d’Aliou Mballo. «C’est regrettable pour Kolda. C’est une ville cuvette sans assainissement où l’accès à l’eau potable est encore très faible. N’en parlons pas des problèmes de logement d’une ville rurale», chagrine Aliou Mballo. Pis, selon lui, aucune liste citoyenne sérieuse n’est annoncée, et pourtant Kolda regorge de compétences. Maintenant les politiciens  ont le champ libre. L’étudiante Fatou Sabaly embouche la même trompette. «Je viens du village où beaucoup de producteurs d’arachide n’ont pas encore reçu leur argent. Il y a partout des bons impayés et les politiciens s’en moquent. Dans la commune de Kolda, il n’existe aucun projet de société, n’en parlons pas dans les communes rurales.  Nous sommes mal barrés! dit-elle.

 Le maire sortant et responsable de Bok Guis guis s’attèle à des visites de proximité sans avancer un projet pour la ville. Pour son bilan, il se glorifie des réalisations du programme indépendance de Kolda de 2006 financé par le gouvernement.

La mouvance présidentielle, quant à elle, est minée par des querelles de leadership. On se tire dessus à chaque fois que l’occasion se présente. Le combat entre le ministre Abdoulaye Bibi Baldé et  Mame Boye Diao, directeur des services régionaux des impôts et domaines fait oublier l’essentiel.

Fa bouly Gaye Le candidat du parti démocratique sénégalais (Pds) est visiblement plus préoccupé par le retour du son mentor Me Abdoulaye Wade que l’élaboration d’un programme pour la ville. Pourtant sa candidature suscite beaucoup d’espoirs chez les jeunes Koldois.

La coalition Bamtaaré Fouladou sous la houlette de Chérif Leheib aidra qui regroupe plusieurs partis semble faire l’exception. Chérif Aidara a promis de présenter aux Koldois tout prochainement son programme.

Abdou DIAO

12 COMMENTS

  1. Article nul. Vous avez étalé une incompétence et un manque de professionnalisme puant. Aller vous faire former au lieu de débiter des insanités aux Koldois qui ne méritent pas ces injures "informationnelles".

  2. C'est facile de critiquer un reporter essayiste, et vous alors qu'avez vous écrit sur Kolda? Votre logorrhée est nauséabond, contre-productif,… il n'est ni encourageant, encore moins constructif. Pour un élève journaliste une écriture in cauda venenum c'est beaucoup trop chargé de haine, pour rien, et contre un reporter qui vous informe VOLONTAIREMENT avec ses propres moyens. Si c'est le type d'analyse qu'on vous apprend au CESTI, c'est alors désespérant, mais vraiment !!! Nul besoin d'être journaliste pour savoir qu'il faut lire une info avec intelligence et en tirer partie, ce qui vraisemblablement vous pose problème !

  3. koldanews.com Merci Koldanews pour les infos sur notre tres cher Kolda. S'il vous plait continuez sur cette lancee. Quant a Abdou ca fait plus de 15 ans que je lis ses articles je ne saurais rien dire d'autre que continue sur ta lancee. Tu as toujours su faire du bon boulot A diaraama. Je pense que tout electeur serait content de savoir qui propose quoi afin de savoir pour qui voter sinon avec des candidats sans programmes je ne sais pas sur quelle base le choix sera fait pour diriger la mairie de Kolda.

  4. koldanews.com Merci pour votre réaction, je veux tout simplement souligner que cet article ne peux être considéré comme une information. Quand à la qualité des cestiens, le monde en sait quelque chose. je ne répond pas. Informer "volontaireemnt", vous dites, ça requiert des capacités. ce bn'est pas comme prendre une daba et aller aider son frère dans le "ngesa". merci et bonne journée.

  5. Mamadou Lamine Ba C'est exactement comparable à prendre une daba et aller aider son frère au champ! Ce type de journalisme engagé et volontaire à un nom : il est dit citoyen. Je ne doute guère du CESTI cher monsieur, mais de vos qualités d'analyse vous-même, qui apparemment sont très médiocres. Faire la part des choses ne semble pas être votre point fort! Bon vent tout de même !

  6. Ce texte a tout les caractéristiques d'un article. Je suis désolé M. Ba. Nous, qui ne sommes pas à kolda sont bien édifiés des locales à kolda. Je vous exhorte sagement à élever le débat. jugez le fond, pas la forme. Heureusement que tu apprends le journalisme, on peut te le concéder (les critiques). Diao Abdou est une figure connue du paysage audiovisuel de kolda. Bonne journée

  7. Souleymane Barro Je partage l'inquiétude du rédacteur de l'article. Tout prétendant à une fonction élective doit, à mon avis, donner des garanties quant à la pertinence de son projet de société et la nature de ses intentions, surtout pour les régions dites périphériques, Kolda, Sédhiou, Kaffrique, etc. C'est mon combat personnel de tous les jours. J'estime qu'il est trop présent dans l'article. C'est tout, pas un jugement de valeurs. Merci

  8. koldanews.com Je partage l'inquiétude du rédacteur de l'article. Tout prétendant à une fonction élective doit, à mon avis, donner des garanties quant à la pertinence de son projet de société et la nature de ses intentions, surtout pour les régions dites périphériques, Kolda, Sédhiou, Kaffrique, etc. C'est mon combat personnel de tous les jours. J'estime qu'il est trop présent dans l'article. C'est tout, pas un jugement de valeurs. Merci

  9. Ouf ! Vous acceptez donc que l'article contient une information, que l'auteur a partagé gratuitement avec vous, et tous les autres qui nous lisent, contrairement a ce que vous aviez soutenu d'emblée sur un ton répugnant, et arrogant à la fois !
    Vous désirez plus de qualité, plus de professionnalisme?
    C'est simple : proposez-nous vos moyens, ou corrigez volontairement nos productions. Si vous, ne pouvez pas le faire vous n'avez aucun droit de manquer de respect à nos rédacteurs, qui par ailleurs sont totalement libre de style. Au passage merci de nous lire,… 🙂

  10. En journalisme, on dit d'informer juste et vrai. Il ya autant de maniérés de produire un papier que de journalistes. Les angles de traitement varient selon le choix du journaliste. Outre cela, les genres rédactionnels comme le commentaire, la chronique, le billet, l'édito sont des articles qui reflètent forcément la sensibilité de l'auteur. Pour dire que parfois, il transparait dans les articles de presse la personnalité du journaliste. Mais cela n’enlève en rien la neutralité et l'équilibre du papier produit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous