REVUE DE PRESSE : Karim Wade sera jugé en juin, Cheikh Diallo et Boubacar Konaté blanchis

Ne ratez pas!

 «Karim sera jugé en juin », affiche le journal Walfadjri dans sa livraison du jour parce que la commission d’instruction a bouclé le dossier. Le Populaire confirme que le sort de Karim sera scellé dans deux mois. Dans les colonnes du Populaire, Me Moussa Félex Sow l’un des avocats de l’Etat estime que si la commission d’instruction a décidé de renvoyer devant la Crei Karim, c’est qu’il y a suffisamment d’éléments prouvant sa culpabilité. Seulement dans Walfadjri, les avocats de Karim ruent sur les brancards. Ils comptent d’ailleurs saisir la banque mondiale afin qu’elle demande aux autorités de Singapour pour procéder à l’identification et la saisine et au rapatriement de tout argent qui pourrait appartenir à Karim Wade.

Libération pour sa part informe que le journaliste Cheikh Diallo et Boubacar Konaté ancien agent comptable de l’agence des aéroports du Sénégal sont blanchis. Par contre, selon le journal, Bibo Bourgi, Pape Mamadou Pouye, Pierre Agboba, Mbaye Ndiaye, Alioune Diassé et Alioune Konaré seront jugés en même temps que Karim Wade.

 Sud Quotidien est revenu largement sur les relations entre Robert Bourgi et les Wade dans l’affaire de la traque des biens mal acquis. «Chronique d’une libération orchestrée», titre Sud Quotidien qui qualifie  Robert Bourgi et Serigne Mbacké Ndiaye, le porte parole de Me Wade de chasseurs de primes. Le journal rappelle à Robert Bourgi qui défend aujourd’hui Karim, la période préélectorale de la présidentielle de 2012 lors que Me Wade aidait son fils à démentir Robert Bourgi.

 Les autorités ont mis 192 milliards sur la table selon Sud Quotidien pour «panser» les maux de la cité collinaire lors du conseil interministériel tenue hier. Walfadjri rapporte que les délestages ont bloqué les travaux du Premier ministre lors de la rencontre. À l’en croire, une coupure d’électricité de 20 mns a retardé les travaux du conseil interministériel.

  L’ancien directeur général de l’Artp, Ndongo Diaw est encore dans e beaux draps. Libération citant un rapport de la Cour des Comptes écrit : «Pillage honteux » de l’Artp. Selon le journal qui revient sur les détails du rapport «d’une honteux bamboula » avec des drôles de «sponsoring». Les vérificateurs ont qualifié d’illégaux les sponsorings de Ndongo Diaw, notamment avec les promoteurs de lutte, Luc Nucolai pour 60 millions et Gaston pour 132 millions et 70 millions pour Pamodzi…. On relève également des contrats baclés et des violations tous Azimuts des textes l’Artp.

  Libération évoque dans sa livraison du jour un fait un peu cocasse. Un banquier de Diamond Bank vole ses clients, ce qui a crée un scandale dans l’institution.

  Après les menaces du Saes, les vacataires de l’enseignement Supérieur sont sortis de leur coquille. Listant les facteurs de blocage de l’enseignement Supérieur, ils citent le cumul de fonctions des professeurs. «Les Professeurs ne sont plus là. Ils ne sont plus disponibles pour encadrer leurs étudiants parce qu’ils sont dans le privé et d’autres donnent des cours privés à l’université », déplorent les vacataires de l’Ucad.

  «La vente des pièces détachées est en crise selon le Populaire. À l’origine de la crise, la concurrence des Nigérians et les nouveaux modèles de véhicules bourrés de technologie.

Le quotidien Stades fait le point de la 32e finale de la Coupe du Sénégal. A l’en croire, l’équipe de Diambar est éliminé par le Casa Sports. Le club de Niary Tally et Dakar Sacré Cœur seront en attraction aujourd’hui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Perquisitions chez Donald Trump: les procureurs s’opposent à la publication des raisons de la fouille

Le ministère américain de la Justice s'est opposé lundi à la publication d'un document judiciaire censé donner les raisons...

Notre sélection pour vous