Aida Ndiongue: l’ex-sénatrice sera mise en demeure vendredi prochain!

0

L’ex-sénatrice libérale, Aïda Ndiongue, sera obligée de prouver l’origine licite des 47 milliards FCfa découverts dans ses comptes. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) est disposée à lui servir une mise en demeure vendredi prochain.

Il faudra beaucoup de chance à Aïda Ndiongue ou un retournement de situation extraordinaire pour qu’elle échappe à une mise en demeure de la de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) après demain vendredi. Le Procureur spécial près la Crei, Alioune Ndao, a décidé de formaliser la traque des 47 milliards FCfa trouvés dans les comptes de l’ex-sénatrice libérale. Des sources judiciaires annoncent que Aïda Ndiongue devra prouver l’origine licite de cette fortune. Une procédure déclenchée par le Procureur spécial suite à la découverte d’une fortune colossale dans des comptes bancaires et dans des coffres à la Cbao, à son nom. Des biens en argent et en pièces précieuses dont la justice voudrait connaître l’origine. Surtout que depuis son arrestation, les autorités judiciaires ne semblent pas être convaincues par les arguments fournis par la dame et ses conseils sur l’origine licite de ses biens.

D’ailleurs, l’argent et les biens de la dame Aida Ndiongue ont été transférés à la Caisse des dépôts et consignations, sur ordre du magistrat instructeur en charge de son dossier.

Pour certains libéraux, les 47 milliards FCfa qui ont été découverts dans des comptes supposés appartenir à Aïda Ndiongue ont été utilisés par l’Etat pour la construction de logements sociaux de Bambilor. La Caisse des dépôts et consignations où cette manne financière a été déplacée sur ordre du juge du deuxième cabinet, dément. Selon des sources internes contactées par l’Observateur, la Caisse des dépôts n’a pas besoin de l’argent des tiers pour réaliser ce projet. « La caisse des dépôts et des consignations, dans son volet Construction de logements sociaux, a débloqué des fonds pour le financement du dit projet ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here