BES DU ÑAKK : Question écrite du député Cheikhou Oumar Sy, au Ministre de l’Intérieur

Les prochaines élections locales vont bientôt se tenir au Sénégal, précisément le 29 juin 2014. BES DU ÑAKK, Mouvement Citoyen pour la Refondation Nationale a déjà participé aux dernières élections législatives du 1er juillet 2012 sous sa propre bannière, en collectant dix mille (10.000) signatures sur l’ensemble du territoire national, condition imposée par le code électoral à toute organisation ou personne de la société civile désirant concourir aux suffrages des Sénégalais dans des élections législatives. A l’issue desdites élections auxquelles 24 partis politiques et organisations avaient pris part, notre mouvement a été crédité de 113.321 suffrages correspondant à 6% de l’électorat national.

Ces résultats obtenus par BES DU ÑAKK, se sont traduits par l’obtention de quatre (4) postes de Députés dont MANSOUR SY DJAMIL Président du mouvement, présentement vice-président à l’Assemblée nationale.

Malgré son appartenance à la majorité présidentielle BENNO BOKK YAKAR dont il est membre fondateur et le fait que son leader soit vice-président à l’Assemblée nationale, BES DU ÑAKK est dans l’attente, depuis le 7 Mai 2013 (date du dépôt de sa demande de constitution en parti politique) d’une réponse de votre part pour son récépissé.

Nous souhaiterions savoir, Monsieur le Ministre à quel niveau le blocage se situe ?

Y aurait-il des critères, Monsieur le Ministre, que nous n’aurions pas remplis pour l’obtention de notre récépissé ?

Monsieur Mahmoud Saleh, Directeur de Cabinet politique du Chef de l’Etat a eu à rencontrer certains de nos responsables politiques et leur a affirmé avoir de votre part l’assurance que le Mouvement BES DU ÑAKK n’aura son récépissé qu’après les élections locales du 29 Juin 2014. Est –il vrai que vous avez eu à donner ces garanties ?

Nous tenons à vous rassurer, Monsieur le Ministre, que plusieurs partis politiques ont déjà mis à notre disposition leur récépissé, sans condition, pour nous permettre de participer aux prochaines élections locales sous la bannière BES DU ÑAKK.

Toutefois au nom de la Démocratie et des droits citoyens fondamentaux consacrés par notre Constitution en ses articles 8 et 12, nous avons le droit de nous constituer en parti politique respectueux de la légalité républicaine.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations respectueuses.

Hononrable Député

Cheikhou Oumar Sy

Source: derniereminute.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here