Macky Sall très en verve en vers son griot Farba Ngom…

Les quotidiens font état lundi de la volonté du chef de l’Etat Macky Sall de sévir contre la violence au sein de son parti, l’Alliance pour la République (APR).

Des scènes de violence ont été notées il y a quelques jours au sein de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), en particulier lors de l’installation de son comité électoral de Matam, une région située au nord du pays.

Indisposé par des jets de pierre qui le visaient, lui et ses partisans, lors de ce rassemblement, le député Farba Ngom, un proche du président Macky Sall, en était venu à tirer des coups de feu en l’air au cours de ce rassemblement politique.

Depuis, M. Ngom, qui se présente comme le griot attitré du chef de l’Etat, Macky Sall, se trouvait crédité d’une mauvaise image dans l’opinion, selon la presse qui s’est fait l’écho de l’émotion suscitée par ce geste du député membre de l’APR.

‘’Le président de l’Alliance pour la République (APR) a promis de prendre +sans états d’âme+ toutes ses responsabilités après les actes de violences notés, ces derniers jours, au sein de son parti. Il a demandé à l’activation de la Commission de discipline afin de prendre les mesures idoines », rapporte Le Soleil.

‘’Le patron de l’APR qui présidait la réunion du directoire de son parti n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour aborder la question de la violence qui mine son parti. C’est un Macky Sall menaçant qui a fait face à ses responsabilités », note Walfadjri. Si l’on en croit ce journal », le chef de l’Etat ‘’veut remettre de l’ordre dans sa formation minée par la violence ».

‘’Le président de la République est très remonté contre les +maquisards+ qui émergent dans la violence dans un pays de droit », écrit le billettiste du quotidien Direct Info. ‘’Macky Sall (est) très déçu » de cette situation. Il a donc décidé de siffler ‘’la fin de la récréation ».

‘’On doit respecter les Sénégalais et les alliés », déclare le président de la République dans des propos rapportés par La Tribune, qui enfonce le clou en parlant de cette sortie présidentielle comme d’un ‘’sermon ».

‘’C’est inacceptable, je dirai même impardonnable, quand tout ce bruit, ce désordre et cette violence proviennent du parti au pouvoir », insiste le chef de l’Etat sénégalais cité par le même journal. Une déclaration reprise dans les mêmes termes par Sud Quotidien qui en fait sa Une.

Selon cette dernière publication, Macky Sall ‘’a promis de sévir contre les fauteurs de trouble qui ont semé le désordre ces derniers jours dans différentes villes du Sénégal. Non sans rappeler à ses camarades de parti ce que les Sénégalais attendent d’eux ».

‘’Macky (Sall) fait trembler les murs de l’APR », le parti présidentiel, signale Le Populaire. Il ‘’tape du poing sur la table et menace », souligne L’As, avant de citer à son tour le président de la République, selon qui ‘’la grosse tête et l’arrogance qui ont perdu le PDS commencent à gagner (les rangs de l’APR) ».

Source:derniereminute.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here