FOURNITURE D’ENERGIE EN QUANTITE ET A MOINDRE COÛT – Le gouvernement ficelle des projets chiffrés à 1900 milliards FCFA

 Le gouvernement multiplie de façon stratégique des solutions pour arriver à une énergie disponible en quantité, en qualité et à moindre coût d’ici 2017. Les projets, programmes ainsi que les réformes retenus pour atteindre cet objectif, ont été présentés hier au chef du gouvernement, Aminata Touré, lors d’une réunion technique interministérielle consacrée au secteur de l’énergie. Le gouvernement cherche non seulement à établir les conditions d’un Sénégal émergent, mais aussi à rendre plus compétitives les entreprises sénégalaises. Ces projets et programmes sont chiffrés à plus de 1900 milliards FCFA, révèle le ministre de l’Énergie Maïmouna Ndoye Seck. Sur ces 1900 milliards, indique-t-elle, les 1200 milliards sont déjà disponibles. Notamment pour les projets de production qui portent sur plus de 900 millions FCFA financés par des privés. Le gap de 700 milliards FCFA, d’après Mme Seck, est pris en charge dans le Plan d’action prioritaire (Pap) du gouvernement pour un montant de 300 milliards. Et les 400 milliards FCFA qui restent seront recherchés avec les partenaires privés et sous forme de dons dans le cadre de la coopération bilatérale.

Mimi Touré et son équipe ont décliné toutes les actions à mener pour permettre la mise en œuvre desdits projets. Il s’agit, pour les infrastructures, de lever les contraintes qui pèsent sur le transport des équipements entre le port et les sites. Le gouvernement compte également éradiquer les contraintes administratives au niveau des permis au sein du ministère de l’Environnement et celui des Finances. Les projets pour les énergies renouvelables ne sont pas en reste. Ainsi, le gouvernement entend travailler pour l’économie de l’énergie et l’efficacité énergétique. L’objectif étant d’atteindre un taux d’électrification rurale de 60% à l’horizon décembre 2016.

Pour atteindre le taux d’électrification rurale de 60%, informe Antou Guèye Samba, Directeur général de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser), un programme d’urgence 2014-2016 est mis en place. Il nécessite un financement de 100 milliards FCfa, dit-il. Ce qui permettra à 400 mille ménages d’accéder à l’électricité d’ici 2016. « Notre objectif est d’atteindre 60% du taux d’électrification rurale dans certaines régions et, au minimum, 30% dans chaque département du Sénégal. Ce qui permettra d’atteindre l’équilibre et d’éviter les problèmes que nous avons aujourd’hui dans le secteur de l’énergie avec les manifestations récurrentes des populations pour manque d’électricité.

L’OBS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here