Les 16 chiffres clés sur la sexualité !

Voici quelques informations incroyables à savoir sur le sexe tirées du livre « 1227 » écrit par John Lloyd, John Mitchinson et James Harkin. Ces trois hommes font partie de l’émission britannique spécialisée dans les faits scientifiques obscurs de la BBC  » Quite Interesting ».

Voici les seize chiffres importants à savoir sur le sexe :

– Un nouveau-né européen sur dix est conçu dans un lit Ikea.
– Un spermatozoïde contient 37,5 mégabits d’informations relatives à l’ADN. Une éjaculation représente donc un transfert de 15,875 Gb, soit environ 2 Go de données.
– Les drosophiles mâles rejetés par une femelle boivent beaucoup plus d’alcool que ceux ayant été accueillis favorablement.
– Une femelle furet meurt si elle n’a aucun rapport sexuel pendant un an.
– Sept tablettes de Viagra sont vendues chaque seconde dans le monde.
– En allemand, « moyen de contraception » se dit Schwangerschaftsverhütungsmittel. Un terme réputé difficile à utiliser dans le feu de l’action.
– L’Association Américaine de Psychiatrie rangeait l’homosexualité dans la liste des maladies mentales jusqu’en 1973.
– L’œuvre de fiction la plus vendue du XVe siècle était « L’histoire de deux amants », roman érotique écrit par le futur pape Pie II.
– Un homme produit assez de sperme en deux semaines pour féconder toutes les femmes fertiles de la planète.
– En 2008, des archéologues ont découvert une malédiction du VIIe siècle sur une tablette chypriote. Elle disait : « Que votre pénis soit douloureux quand vous faites l’amour. » L’auteur du texte et ses motivations sont toujours inconnus.
– La copine du fondateur du site Match.com, Gary Kremen, l’a quitté pour un homme qu’elle avait rencontré sur Match.com.
– Le terme « gymnophoria » désigne l’impression d’être déshabillé mentalement par quelqu’un.
– Dans un élan de passion, un chimpanzé femelle a la force de six hommes.
– Le « Point G » a longtemps été surnommé la « chatouille Whipple », en hommage au professeur Beverley Whipple, qui a popularisé l’expression. Son nom actuel est une référence au sexologue allemand Ernst Gräfenberg qui le premier considéra la sensibilité érotique de cette zone en 1950.
– Alfred Kinsey, auteur du livre Le comportement sexuel de l’homme (1948), avait une collection de 5 millions de guêpes. Il pouvait également insérer une brosse à dents dans son pénis, en commençant par le côté poilu.
– Des espions britanniques ont arrêté d’utiliser le sperme comme encre invisible parce que celui-ci commençait à sentir quand il n’était plus frais.

JLP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here