La gendarmerie de Kolda vient d’arrêter la bande de voleurs de bétail qui sévissait à la frontière sénégalo-gambienne

0

Terminus pour le quinquagénaire Demba Bâ, 55 ans et sa bande. Les éléments de la brigade de recherches de la gendarmerie de Kolda viennent de mettre hors d’état de nuire cette bande de voleurs de bétail, qui opéraient le long de la frontière sénégalo-gambienne depuis plusieurs années.

Les éleveurs vivant de part et d’autre de la frontière sénégalo-gambienne dans la région de Kolda, département de Médina Yoro Foula, vont désormais dormir sans être inquiétés par les voleurs, du moins en attendant que le fugitif Sellou soit mis aux arrêts. La bande de malfaiteurs qui hantait leur sommeil a été mise hors d’état de nuire par les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie de Kolda. Il s’agit des nommés Demba Bâ, âgé de 55 ans, d’origine gambienne et d’Oumar Diallo alias Barry, un Sénégalais âgé de 45 ans. Ce gang avait l’habitude de voler les bêtes d’honnêtes citoyens qu’ils revendaient dans les marchés hebdomadaires sénégalais et gambiens. Spécialisé dans le vol de bétail, ce groupe était dirigé, jusqu’à sa mise hors d’état de nuire le 10 janvier dernier, par Demba Bâ. L’homme qui a soufflé ses 55 bougies, a, confient les populations, une très grande expérience en matière de bétail, puisqu’il est lui-même berger. Il maîtrise bien cette zone frontalière, ainsi que le circuit pour liquider le butin volé car il a à sa disposition une équipe de prospecteurs, de voleurs, de chargeurs, de distributeurs et de revendeurs à travers certains louma de la Gambie et du Sénégal. Le vieux berger, ajoute-t-on, connaît les moments de distraction des bergers ou propriétaires de bêtes et par déduction, les temps propices pour soustraire une partie d’un troupeau dont le surveillant manque de vigilance. Demba Bâ est décrit par les victimes ainsi que par les gendarmes comme un malfrat qui possède un sens aiguisé de l’organisation. Ce grand bandit a à son actif plusieurs cas de vols. Il était redoutable car toujours armé. D’ailleurs, souligne-t-on dans le Procès-verbal de la gendarmerie, lors de son arrestation par les populations, il était armé d’une marchette qu’il faisait virevolter en menaçant de faire la peau à quiconque l’approcherait. Dans la nuit du jeudi 09 au vendredi 10 janvier dernier, le vieux Bâ s’est associé à son compère Oumar Diallo pour aller faire main basse sur deux gros bovins appartenant au sieur Amadou Bâ, cultivateur demeurant à Sinthiang Malafi (département de Médina Yoro Foulah). « Cette nuit-là, mon épouse était sortie pour aller aux toilettes. Mais elle a été surprise de constater que mes deux plus gros bœufs n’étaient plus à leur place

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here