L’association “Jenku Fuladu” a fait vibrer Daniel Sorano au son du “Hiiro Fouladou” le samedi 28 Décembre 2013

Les acteurs culturels de la région de Kolda (Sud du Sénégal) étaient à l’honneur au théâtre Daniel Sorano, à l’occasion d’une soirée organisée par l’association Jenku Fuladu (toit de la case). Les artistes avec à leur tête le chanteur Daby, surnommé le king du Fuladu, ont chauffé le théâtre Sorano et tenu en haleine un public très nombreux sous le regard du ministre de la Culture, Abdoul Aziz Mbaye.

L’association Jenku Fuladu (toit de la case), dont le président est Younoussa Mballo, a organisé la première édition de la soirée fuladu au théâtre Daniel Sorano. La manifestation a été une occasion de voir l’expression culturelle de la région de Kolda se déployer dans toute sa splendeur. 17 artistes du terroir dont Daby, le king du Fuladu, Abdou Diop Aynobé, le groupe de Gelongal, le Niagnédy, Vieux Kanouté et son orchestre ont été, entre autres, les groupes qui se sont produits sur les planches du théâtre national Daniel Sorano pour tenir en haleine un public très nombreux et aux côtés duquel étaient présents le ministre de la Culture, Abdoul Mbaye, et celui du Plan, Abdoulaye Bibi Baldé, qui a été même obligé d’écourter sa présence sur les lieux pour répondre à une urgence, nous a-t-on soufflé.
Sékou Mballo, président de la commission d’organisation de l’association Jenku Fuladu, soutient que la tenue de cette manifestation culturelle tient à un souci de redynamisation et de revalorisation de la culture fuladu. «Le Fuladu est le Sénégal en miniature. Donc, on a pensé que Kolda a été laissée un peu en rade sur le plan culturel. On a décidé d’organiser cette manifestation pour faire la promotion de nos artistes», informe le président de la commission d’organisation. Le cousinage entre peulhs et sérères a été symbolisé par la prestation de l’artiste sérère Simon Sène.
Loin d’être un concept réducteur, le Fuladu, selon le président de la commission d’organisation de l’association Jenku Fuladu, intègre en plus des peulhs d’autres communautés comme les balantes, les diolas, bref toutes les communautés. «C’est pourquoi je vous dis que le Fuladu est le Sénégal en miniature». Un fait insolite s’est invité à la manifestation avec le king du Fuladu, Daby, qui s’est permis de donner un Cd pas original pour faire son play-back.
L’animatrice Bessel Bass, une des préposés au micro central, lui demande d’amener la prochaine fois un Cd orignal, pour participer à la lutte contre la piraterie.
L’autre fait qui mérite d’être signalé a été la pluie de billets de banque qui s’est abattue sur Sorano. Les spectateurs ont fait preuve de largesses pour contenter les chanteurs. Poussant ces derniers à abandonner le micro pour aller ramasser les billets de banque à eux offerts.
Source : lequotidien.sn

Like it? Share it!

3 Comments so far. Feel free to join this conversation.

  1. Anonyme 10 janvier 2014 at 17 h 04 min - Reply

    Sorano a été effectivement la capitale Culturelle du Sénégal à la date du 28 décembre 2013,nous nous en réjouissons en tant que koldois.Cependant,nous ne manquerons pas d'y ajouter notre modeste contribution pour l'amélioration de cette cérémonie qui doit être pérennisée en inscrite dans l'Agenda Culturelle de notre pays:
    Nous pensons qu'à l'avenir il faudrait éviter de vouloir satisfaire tous les artistes de la région sans vraiment y arriver si l'on sait que 5 minutes seulement ont été accordées à chacun d'eux pour leurs prestation à l’exception du GELONGAL qui a fait une prestation grandiose ( 25 minutes),ce qui a obligé les organisateurs à couper la plupart des prestataires qui ont tour à tour voulu donner le meilleur d'eux mêmes;là nous suggérons la réduction du nombre de participant.(tout Fuladu ne peut se produire en une soirée)
    Avoir une gestion rigoureuse du temps,car il ne suffit pas d’interrompre les artistes dans leurs prestations pour laisser la scène vide 02 à 03 minutes entre les différentes prestations surtout si l'on a 03 maitres de cérémonie qui restent dans les coulisses pendant ce temps,il faut un coordonnateur du spectacle voir un metteur en scène pour pallier ce désagrément.
    Puisque la manifestation doit être pérennisée,si Dieu nous laisse en vie la plupart des artistes auront la chance de venir à Sorano,d’où le nombre d'artistes à choisir chaque année.
    Le pari de la mobilisation étant réussi puisque Sorano avait pri du monde de trop (des personnes restées debout),il faudrait aider les Artistes à se concentrer sur leurs prestations en évitant de vouloir coute que coute leur donner l'argent en main propre ce qui a fait que certains n'ont pas hésité d'abandonner le micro pour se concentrer sur les donneurs ,surtout que mes parents peul n'ont pas l'habitude voir autant de billets en un laps de temps;dans les soirées de Dialyba Kouyaté par exemple,il est de coutume de déposer sa donation dans la bassine érigé à cet effet.
    Pour finir,mention spécial à toute l’équipe du JENKU FULADU pour cette première mais aussi aux Artistes qui se sont surpassés en souhaitant que toutes les Autorités Locales présente quelque soient leurs coloration ethnique,politique ou religieuse à la prochaine édition,vivement 2014.
    KHAAF

  2. Anonyme 10 janvier 2014 at 21 h 22 min - Reply

    Toutes mes félicitations au Président Younussa MBALLO du JENKU FULADU pour nous avoir donné cette grande opportunité de communier avec nos FAN'S en général et les ressortissants du Fuladu en particulier.
    Il faut que l'on tire les chose au clair,le fait insolite dont on parle dans cet article j'ai essayé de le minimiser mais je vois des individus s'y accrochent pour me dénigrer.Moi Daby King du Fuladou comme vous avez eu à le mentionner je me vois mal me promener avec un CD piraté si l'on sait que j'ai mon producteur à Londres ,mieux l'un des animateur international de surcroit,en l’occurrence Papis Barry Ba peut témoigner lui même avoir déposé le CD à la régie en plus de ma clés USB .Lorsque je sortais mon premier Album "XALANAM",Bessel Basse et Tidiane Dabo n'étaient pas encore à l'animation puisqu' à Kolda c'est Papis Barry Ba et Tidiane Kandji qui m'ont invité sur DUNUYA dans le cadre de la promotion de cet Album.La vérité est que c'est mon premier titre dédié à Mame Boye Diao qui n'a pas été du gout de certains dont ces deux animateurs,alors ils ont voulu écourter ma prestation ce que j'ai refusé catégoriquement parce qu'ils ne peuvent pas me rabaisser.Qui me connait sait que je suis libre et engagé,d'ailleurs le second titre que j'avais programmé devait être "LAMBHE" ils se sont débrouillés pour dire que ce titre ne passait pas bien que j'ai essayé de prendre de la hauteur en leurs remettant ma clés USB,j'ai joué à la place "NALANKOOBE " juste par respect au publique qui m'avait tant chéri.Cet incident je l'ai minimisé en répétant "DJ SON" plusieurs fois une façon de continuer la communion avec le publique dont la plupart riaient.Puisque nos journaliste ne s’intéressent plus aux faits divers qu'à l'essentiel d'une information,le signataire de cet article ne pouvait pas dérogé à la règle de journaliste alimentaire pour ajouter cette récréation à son article,sans nul doute rémunéré pour ridiculiser Daby,qui a fini de faire ses preuves,heureusement que ce n'était qu'un play-back.

  3. Aliou Mballo 9 février 2017 at 19 h 23 min - Reply

    bonsoir Mr Mballo Younussa du jenku fouladou j’ai mon association pour appui au développement dans la zone de kolda
    (sénégal)

    Abientôt ailou mballo bordeaux france

Leave A Response