Processus de paix en Casamance : Abdou Latif Coulibaly réitère l’engagement de l’Etat

0

Le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, chargé des relations avec les institutions, Abdou Latif Coulibaly, a réitéré, mardi, à Ziguinchor, l’engagement du gouvernement sénégalais à conduire le processus de paix en Casamance à terme pour un retour définitif de la paix dans cette région naturelle.

 »Avec l’avènement du Président Sall, l’heure est venue définitivement de tourner cette page de l’histoire du Sénégal. Je peux vous assurer de l’engagement de l’État du Sénégal de conduire le processus (de paix) à terme. Et enfin d’obtenir ce qu’on aurait dû jamais perdre dans cette région :la paix », a-t-il répondu à une interpellation du maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé.

Le porte-parole du gouvernement s’exprimait à l’occasion de la cérémonie officielle de la célébration du 65 ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Les festivités ont démarré lundi à Ziguinchor (sud) par une table-ronde sur le thème générique de la dignité humaine.

La manifestation, organisée par le Comité sénégalais des droits de l’homme et le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, s’inscrit dans le cadre de la célébration du 20e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Vienne (DPAV) sur les droits de l’homme

 »Nous devons tous nous convaincre définitivement que l’épanouissement des droits humains et la construction d’un développement socio-économique durable sont tributaires d’un environnement de paix et de sécurité pour tous », a estimé Abdou Latif Coulibaly.

Selon lui, « les énormes potentialités agricoles, culturelles, touristiques de la Casamance ne peuvent être profitables à ses populations et au Sénégal qu’avec le retour d’une paix véritable et permanente »

Le porte-parole du gouvernement a réitéré l’engagement des autorités sénégalaises  »à créer les conditions d’un dialogue propice, à finaliser le processus qui mènera la Casamance à une paix définitive, dans un Sénégal uni et résolument tourné vers le chemin de l’émergence » .

Abdou Latif Coulibaly a rappelé les avancées non négligeables notées sur le terrain ces derniers mois, assurant que le gouvernement du Sénégal va préserver et renforcer l’accalmie notée par tous les observateurs de la crise casamançaise.

 »Nous sommes sur le bon chemin. Ne lâchons pas prise », a-t-il lancé,en invitant les bonnes volontés à apporter leur concours pour un règlement définitif de la crise en Casamance, en proie depuis 1982 à une crise irrédentiste du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC,rébellion).

 »Nous sommes plus proches de la paix qu’il y a quelques années. La société doit exiger une paix durable, un cessez-le-feu écrit et public entre l’État du Sénégal et le MFDC », a renchéri la conseillère spéciale de l’Ambassade des États-Unis en charge de la question casamançaise, Sue Ford Patrick.

Robert Sagna, le président du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC), a indiqué qu’en dépit de la durée du conflit, les acteurs ont le devoir de s’impliquer das la recherche de la paix.

 »Nous sommes sur le droit chemin et sur le bon chemin. Il nous reste à poursuivre l’effort et prier Dieu pour qu’il consolide ces efforts et nous aide à restaurer la paix en Casamance », a dit M. Sagna, ancien ministre et maire de Ziguinchor.

Alioune Tine, le président du Comité sénégalais des droits de l’homme, a relevé une « transformation positive » du conflit sur le terrain, estimant que  »l’heure a sonné pour une paix définitive en Casamance ».

 »Aujourd’hui, le contexte qu’on voit en Casamance, c’est le silence des armes, la rareté des braquages. C’est extrêmement encourageant. C’est bon dans ce contexte de calme, de paix relative qu’on arrive pour pousser les gens à aller vers une paix définitive », a-t-il expliqué.

Le maire de Ziguinchor a réaffirmé son appel au gouvernement et au MFDC pour qu’ils créent enfin les conditions d’un dialogue sincère en vue du règlement définitif du conflit en Casamance.

Avec Setal.net,

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here