mardi, juillet 16, 2024

Joséphine Oseille, une travailleuse du sexe, a été froidement égorgée par un Malien à Diyabougou (Bakel)

Ne ratez pas!

L’OBS – La communauté nigériane est encore sous le choc. Joséphine Oseille, une travailleuse du sexe, a été froidement égorgée par un de ses clients, un Malien, suite à une dispute sur le prix de la passe. Le drame s’est déroulé dans la nuit du samedi 23 novembre 2013 au village aurifère de Diyabougou, dans la communauté rurale de Sadatou, département de Bakel.

Naguère connu comme un lieu de villégiature, Tambacounda a basculé ces derniers jours dans une barbarie sauvage. Eu égard au nombre de crimes qui a fait perdre le sommeil à beaucoup d’habitants de la région.

La dernière en date remonte dans la nuit samedi 23 novembre 2103 aux environs de 20 heures au village aurifère de Diyabougou, dans la communauté rurale de Sadatou, département de Bakel. Cette nuit-là, le Malien Moussa Konaté, âgé de 35 ans et orpailleur de son état, après une journée bien remplie dans la zone aurifère à la recherche du métal précieux, décide de satisfaire son besoin libidinal. Sans désemparer, il débarque au domicile de la Nigériane Joséphine Oseille, âgée de 25 ans. Sur place, tous les deux tombent d’accord sur la passe. La prostituée ferme porte et fenêtre et passe du bon temps avec son client. Après quelques minutes de parties de jambes en l’air, le Malien se lève, enfile ses habits et remet la modique somme de 2 000 FCfa à sa cliente. Cette dernière entre dans une colère noire et réclame 5 000 FCfa à son client. Il s’en est suivi une vive dispute autour du prix de la passe. Loin de se douter que son client était armé d’un couteau, la prostituée engage une rude bagarre avec son client qui finit par la terrasser au sol avant de l’égorger. Son forfait accompli, le présumé meurtrier prend ses jambes à son cou.

Informées, les populations organisent une battue sur les lieux. Sur place, elles trouvent le corps sans vie de la prostituée égorgée, gisant dans une mare de sang. Alertés, les éléments du lieutenant Fall, commandant la Compagnie de la gendarmerie de Bakel, ont rappliqué dare-dare sur les lieux pour procéder au constat d’usage avant d’évacuer le corps de Joséphine Oseille à la morgue du district sanitaire de Kédougou.

Le Malien Moussa Konaté a été interpellé, vers 22 heures, par la gendarmerie et placé en garde à vue. Il sera déféré ce lundi, devant le Parquet de Tambacounda pour meurtre.

PAPE OUSSEYNOU DIALLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

Serbie: feu vert du gouvernement à un projet minier de lithium

Le gouvernement serbe a autorisé mardi la reprise des opérations en vue de l'exploitation controversée d'un projet d'extraction de...

Notre sélection pour vous