1,3 milliard de francs pour le financement des promoteurs privés de la diaspora

0

Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, et l’ambassadeur de France au Sénégal, Jean Félix Paganon, ont signé, vendredi à Dakar, une convention de financement d’un milliard 300 millions de francs, pour soutenir les initiatives de promoteurs d’investissement économiques privés individuels et collectifs.

‘’Ce programme permettra aussi de mobiliser l’expertise issue de la diaspora sénégalaise établie en France, appuyer le développement territorial de régions d’origine des migrants, capitaliser et promouvoir les études d’impact et le développement de partenariats », a indiqué Amadou Ba.

Il s’exprimait lors de la cérémonie de signature de convention marquant la deuxième phase du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAIDS) dont l’exécution va durée 36 mois.

‘’Il vise d’une part à favoriser une forte autonomie des porteurs de projets dans le pilotage et la mise en œuvre de leurs projets et d’autres part, à diversifier les ressources techniques et financières en appui aux initiatives des porteurs de projet », a soutenu Amadou Ba.

Selon lui, la problématique centrale du PAIDS, ‘’migrations et développement » , permettra au gouvernement  »de ménager aucun effort en mettant en place les moyens financiers et humains nécessaires à sa réussite ».

‘’Les transferts de fonds des immigrés sénégalais établis en France et dans le monde soutiennent substantiellement les dépenses familiales et sont encore plus importantes que les investissements directs étrangers en termes de volume », a-t-il dit, relevant le rôle important que joue la diaspora dans l’économie locale sénégalaise.

L’ambassadeur de la France au Sénégal, Jean Félix Paganon, pour sa part, a magnifié  »le dynamisme des associations de ressortissants sénégalais sur des activités à caractère productif » qui, selon lui  »valorisent le potentiel des ressources locales de leur région d’origine ».

En juillet 2009, les autorités françaises et sénégalaises lançaient le PAIDS, un dispositif de coopération bilaterale destiné à soutenir les initiatives de développement économique et social portées par les Sénégalais établis en France en direction de leur pays d’origine.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here