Vélingara : l’APAMAM en partenariat avec GREFELS renforce renforcement les capacités des femmes contr les mariages précoces au Fouladou

Malgré les multiples campagnes de sensibilisation et de plaidoyer, les mariages précoces font toujours  légion dans le département de Vélingara. Et les conséquences engendrées par ce phénomène préoccupent tous ceux qui s’activent autour de la question. C‘est fort de ce constat, que l’APAM (association pour la pérennisation des acquis de Médicos del Mundo) en partenariat avec GREFELS (Groupe de recherche sur les femmes et les lois au Sénégal), s’est lancée dans ce combat pour inverser la tendance à travers le projet de renforcement des capacités des femmes pour mettre un terme aux mariages précoces dans le fouladou.

Aussi pour mieux réussir ce pari, Apam a décidé de renforcer les capacités de ses membres et des cibles. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’atelier de trois  jours organisé dans les locaux de cette association à Vélingara. Selon Codou Bopp la coordonnatrice de GREFELS l’atelier visait  entre autres objectifs, à amener les participants à comprendre les principes du leadership, du genre et des droits humains, à prendre conscience de leurs aptitudes en tant que leaders et à améliorer leur capacité d’influence, à mettre en pratique et à créer une masse critique pour apporter les changements visant notamment la réduction ou la cessation des mariages précoces.

Au cours de cet atelier la formatrice est revenue largement sur les concepts clés que sont  leadership, genre, droits humains.La gouvernance démocratique a été également abordée. Selon Codou Bop pour qu’un groupe soit efficace il faut qu’il soit démocratique. Les participants à  la rencontre se sont bien appropriés les contenus de la formation. A en croire Fatou Baldé vice présidente d’Apam, ils sont bien outillés pour engager le combat les prochains mois. « Nous sommes conscients des enjeux qui nous attendent. Nous sommes plus que jamais déterminés à gagner cette bataille. Et nous sommes sûr d’atteindre nos objectifs. C’est-à-dire l’éradication des mariages précoces dans le fouladou. Il faut signaler que ce séminaire s’est tenu en présence de Nicole Hary CHaby de Médicos del Mundo Sédhiou, du président d’Apam Abdoulaye Mballo et des professeurs de Médina Mary et Médina Dinguiraye.

Babacar Diouf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here