Le ministre Mbagnick Ndiaye pris la main dans le sac par l’Armp

0

Le ministre des sports et de la vie associative pris la main dans le sac par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) saisie par la société ETMD qui dénonce des « faits extrêmement troublants dans la procédure de passation du marché relatif aux travaux de réhabilitation du stade Demba Diop ».

Le marché lancé le 10 juillet dernier par la Direction des infrastructures sportives du ministère de Mbagnick Ndiaye, à la date d’ouverture des plis du 12 août, sept (7) offres ont été reçus dont CSTA SA qui propose 463.535.565 F CFA et ETDM : 461. 669.985 F CFA. Après évolution des offres, la commission des marchés du ministère des sports propose d’attribuer le marché à CSTA SA.

Une décision entérinée par le service de Mbagnick Ndiaye qui publie l’avis d’attribution provisoire le 6 septembre. L’entreprise concurrente qui note des « irrégularités » saisit l’ARMP qui après exempt du recours déclare la demande recevable et suspend la procédure par décision n°268/ 13 du 13 septembre. Ce, en attendant de recevoir du ministère les pièces nécessaires pour instruire le dossier.

En effet, l’ETDM qui réfute les motifs évoqués soutient dans les colonnes du journal « libération » avoir fourni dans son offre les attestations de travaux similaires y compris les échantillons et fiches techniques, elle affirme en outre disposer d’une ligne de crédit prouvée par une attestation engageant la banque émettrice. Une ligne de crédit jugée non conforme par le ministère des sports qui sert qu’elle ne renseigne pas sur la disponibilité de crédits auprès de la banque pour l’exécution du marché. Des arguments balayés d’un revers de main par l’ARMP qui stipule que ETDM a bel et bien produit une attestation de ligne de crédits délivrée par la CNCAS Agence de Kaolack qui mentionne : « (…) l’entreprise ETDM dispose déjà d’une ligne de crédit qui lui permet de mener à bien ses différents marchés.. ».

Des «lourdeurs » qui poussent l’Autorité en charge du contrôle des marchés publics par décision n°292/13/ARMP/CRD du 25 septembre 2013 à revenir sur la décision sur le choix des services de Mbagnick Ndiaye, précisent nos confrères.

Pressafrik

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here