Une journaliste de France 3 retrouvée démembrée à Paris

Les policiers de la brigade criminelle sont parvenus mardi à mettre un nom sur le tronc qui est celui d’une journaliste pigiste. Elle avait « occasionnellement travaillé pour France Télévisions », a précisé cette source confirmant des informations de presse. Toutefois « les causes de la mort n’avaient pas pu être déterminées avec précision mercredi en dépit de l’autopsie pratiquée la semaine dernière », a dit une source proche de l’enquête.

Période de « grande dépression »

La disparition de cette jeune femme de 33 ans avait été signalée depuis plus d’un mois et demi par ses parents, inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles. En arrêt maladie, elle « traversait depuis plusieurs années une période de grande dépression », a expliqué une source proche de l’enquête.

Le corps retrouvé dans une gaine électrique

Elle ne travaillait apparemment plus depuis un an, ont précisé d’autres sources, ajoutant que « l’enquête progressait ». L’enquête est « toujours en cours » mercredi et se « concentre sur l’environnement de la victime » originaire du sud de la France. La jeune femme était domicilée dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Le corps avait été retrouvé dans une gaine électrique par des ouvriers travaillant sur un chantier rue Louis Pasteur Valléry-Radot, près de l’hôpital Bichat.

Source: RTLInternational

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here