La SDE réitère ses excuses et annonce un retour progressif de l’eau

0

La Sénégalaise des eaux (SDE) a réitéré ses excuses aux clients affectés par la longue pénurie à Dakar, indique un communiqué reçu mardi à l’APS, annonçant aussi un retour progressif de la distribution de l’eau.

Dans le texte,  » la SDE présente à nouveau ses excuses aux clients qui ont subi les désagréments causés par cette situation et les informe que le retour à la normale se fera progressivement sur le réseau.

Elle maintient pour quelques jours son dispositif de camions-citernes et des points d’eau gratuits installés dans différents quartiers, soulignant par ailleurs que le gouvernement a pris  » des mesures correctives définitives et de sécurisation de l’approvisionnement en eau de Dakar.

 » Une longue interruption a affecté le fonctionnement du service public de distribution d’eau à Dakar à cause de fuites répétitives sur la conduite principale partant de l’usine de Keur Momar Sarr qui a conduit à son arrêt. L’usine participe à hauteur de 40% dans l’approvisionnement en eau de Dakar, rappelle la même source.

Des populations de la région de Dakar et des localités alimentées à partir du lac de Guiers, entre Keur Momar Sarr et Pout, subissent depuis plus de 15 jours des perturbations allant de la baisse de pression au manque total d’eau.

 » Les travaux de réparation ont pris du temps compte tenu de la complexité et de la délicatesse des interventions sur des conduites de gros diamètres, le contrôle de qualité de soudure très contraignant, les interruptions fréquentes liées aux pluies, à la nappe qui affleure, etc., explique la SDE.

Lundi, les travaux ont été achevés, permettant la reprise progressive du fonctionnement de l’usine à partir 21h.  » Par mesure de sécurité, la SDE a décidé de faire fonctionner l’usine à trois pompes et la quatrième pompe sera mise en service dans les prochains jours, poursuit le communiqué.

Selon le texte, cette réparation est l’œuvre de l’expertise sénégalaise, en l’occurrence des techniciens de la SDE appuyés par des agents de sociétés dakaroises (SAHE, CMA et SADE),  » qui ont travaillé sans relâche dans des conditions extrêmement difficiles.

SAB/B

derniereminute

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here