Pénurie d’eau à Dakar: Mame Gor Diazaka et le mouvement ALERTE alertent les autorités

Depuis dix sept jours les populations de Dakar vivent un véritable calvaire. Fait constater dans un comuniqué Mame Ngor Diazaka, Secrétaire Général et Porte parole du Mouvement Alerte Baan Gaacee Doleel Caada.

En effet, selon le mouvement regroupant des artistes sénégalais,  » suite  à la panne notée au niveau du réseau de distribution  à la station de Keur Momar Sarr, la situation tarde à revenir à  la normale et cela n’a que trop duré. Les populations n’ont pas manqué de dénoncer avec la dernière énergie cette pénible situation que la SDE leur fait vivre. Elles sont d’autant plus inquiètes qu’à l’heure actuelle rien de concret ne leur a été servi quand à la suite des événements. L’attitude des autorités de ce pays qui ont longtemps louvoyé n’inspire plus confiance. A force de tergiverser  et de ne pas dire clairement la vérité aux masses, la confiance  a fini par s’effriter. Il est vrai que le chef de l’état a senti le besoin de se rendre sur les lieux et d’annoncer des mesures préventives, mais cela ne suffit pas.

Et d’ajouter,  » la situation vécue par les populations est dramatique à plus  d’un titre. Si on ajoute à cela le retour des délestages et les affres des inondations, on peut facilement comprendre le désarroi d’un peuple qui vit une pénible période. En sa  qualité de mouvement de veille et d’alerte, nous en appelons à une gestion plus efficiente de ce problème. Pour la première fois de son histoire notre pays vit une telle galère. Tout en appelant au calme et à la retenue notre entité exprime toute sa solidarité aux populations et demande aux autorités «  d’accélérer la cadence «  pour trouver une solution définitive à ce problème qui n’a que trop duré.

Pour la fête à venir,  Mouvement Alerte Baan Gaacee Doleel Caada alerte.  » Avec cette fête de Tabaski qui s’approche à grands pas ,il est temps d’arrêter ces dures souffrances. Il   serait inadmissible que ce problème  ne soit pas résolu avant cette date fatidique. L’heure n’est plus au fatalisme et aux polémiques stériles. Il est temps de passer aux actes.

www.derniereminute.sn

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here