vendredi, février 23, 2024

Bombardier lutteur « En 1998, lors de mon premier voyage en France, je me suis tellement.. »

Ne ratez pas!

Sérigne Dia Bombardier raconte son premier voyage pour la France. Le lutteur de Mbour fait savoir qu’il s’est tellement agrippé sur la chaise au décollage à telle enseigne que lorsque l’avion a pris de l’attitude, il avait des maux de tête.

Pour son premier voyage hors du Sénégal, Bombardier a vécu le calvaire dans l’avion. Le lutteur de Mbour explique « C’est le jour mon premier voyage à l’étranger. C’était la première fois que je me rendais en France. J’étais parti seul dans un pays où je ne connaissais pas grand-chose. J’étais parti pour m’entraîner pour m’entraîner, mais j’étais ébahi par la beauté de ce pays. Paris est très différent de Dakar. En plus, c’était la première fois que je montais dans un avion que je montais dans un avion t c’était fabuleux. Ce voyage m’a beaucoup marqué. D’ailleurs, je n’ai pas fermé l’œil durant tout le vol. Je vais vous raconter une anecdote : au moment du décollage, je me suis tellement agrippé à la chaise que lorsque l’avion a de l’attitude, j’avais des maux de tête, mes oreilles sifflaient. J’étais obligé de les boucher avec du coton que les hôtesses m’avaient remis », raconte Bombardier dans l’ Observateur repris par setal.net

Source: Observateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Des experts indépendants des Nations unies demandent un embargo sur les armes vers Israël

Alors que le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme constate que le droit humanitaire international est violé...

Notre sélection pour vous