50 ans de l’OUA: Ban Ki Moon détaille les contraintes au développement de l’Afrique

0

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon a pris part au 50e anniversaire de la création de l’Organisation pour l’Unité Africaine (OUA) qui se déroule depuis jeudi dans la capitale Ethiopienne. Le leader de l’organisation des Nations unies a listé les entraves au développement de l’Afrique mais estime qu’il est possible de changer le cours de choses grâce à son potentiel.

 Le secrétaire général de l’ONU a estimé que beaucoup de pesanteurs plombent encore l’essor de l’Afrique. Il a énuméré lors de la célébration des 50 ans de l’ONU les contraintes du continent Africain. «Trop de mères africaines meurent encore en donnant la vie et trop de jeunes restent sans éducation ou sans travail. Trop de familles africaines sont en proie à l’insécurité et à la violence sexuelle. Trop d’institutions n’ont pas encore réussi à gagner l’entière confiance des citoyens. Les changements climatiques, la désertification, la pénurie d’eau et la dégradation de l’environnement sont des enjeux vitaux», a déclaré Ban Ki Moon.

Mais, a-t-il tenu à partager, «je vois s’éveiller une Afrique prête à relever ces défis ». Il a souligné l’ambition commune de l’ONU et des pays de l’Union africaine.  Et d’affirmer :  «une vie digne dans un environnement sûr, la liberté et des perspectives offertes à tous les Africains, sans exception. Des nations qui aident les gens à réaliser leur potentiel, à commencer par les femmes et les jeunes. Un continent qui s’équipe pour la paix, le développement durable et le respect des droits de l’homme. Un continent qui atteint les objectifs du Millénaire pour le développement et dont les aspirations sont au cœur des priorités de développement pour l’après-2015».

Le secrétaire général de l’ONU a, par ailleurs, fait savoir «Aujourd’hui, la paix règne dans la plupart des pays d’Afrique. La démocratie s’enracine. Les économies se développent. Les perceptions changent. L’espoir est là».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here