ALEMI organise une journée de sensibilisation des parlementaires sur la valorisation des ressources de l’émigration dans le développement

0

Le manque de partage des documents de planification avec les expatriés a été identifié comme principale source de  blocage de la valorisation  des ressources de l’émigration dans le développement de la région de Kolda. C’est du moins le diagnostic ressorti de la journée de rencontre avec les parlementaires et cadres de la région sur les activités d’influence des politiques en matière de migration et d’emploi des jeunes au Fouladou. Une journée organisée sur initiative de ALEMI, un projet qui lutte contre les migrations irrégulières et l’exode rural  dans la région de Kolda. A cette occasion, les participants ont plaidé pour la mise en place « d’associations d’émigrés fortes, imbues de transparence, de bonne gouvernance et de démocratie ». Ceci pour mieux répondre aux besoins  de leurs localités d’origine. Ainsi, le député Amadou Tidiane Talla s’engage à aider les expatriés originaires du Fouladou à bénéficier de renforcement de capacités en techniques de communication et de négociation afin qu’ils puissent être en mesure  de convaincre des partenaires au développement à venir investir dans la région. A l’en croire, ce  renforcement de capacités  des structures d’émigrés  doit se faire de façon synchronique  avec la redynamisation des cadres de concertation locaux afin de mettre en musique tous les porteurs d’initiatives  pour booster le développement partout dans la région. Dans le même sillage, le député Amadou Tidiane Talla,  tout comme le conseiller économique, social et environnemental,  s’engage à mener un plaidoyer fort pour qu’une attention particulière soit accordée sur la lancinante  question de l’emploi des jeunes dans la région Kolda.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here