AFFAIRE AWA DANDIO : Le mariage a été cassé

0

Awa Dandio va retrouver ses camarades de classe de Cm1 de Koulinto dés lundi prochain. La gendarmerie qui s’est saisie de cette affaire de mariage forcé qui a défrayé la chronique (voir Sud d’hier), a empêché ses parents adoptifs de la jeter, à 12 ans, dans les bras d’un homme beaucoup plus âgé qu’elle. Elle a été cependant ramenée dans la maison de son oncle « Bourreau ». Va t elle y trouver la sérénité nécessaire pour poursuivre tranquillement ses études ?

« L’affaire Awa Dandio est close. Elle va poursuivre ses études et le mariage a été cassé ». C’est en ces termes que s’est exprimé Amadou Diao, président du conseil rural de Koulinto et désormais co- responsable de cette élève. Awa Dandio fait partie de ces dizaines de fillettes du Fouladou brutalement très tôt arrachées de leurs salles de classe pour être mariées de force, jetées brutalement dans les bras d’hommes beaucoup plus âgés qu’elles. Awa Dandio a été battue et son œil gauche toujours tuméfié a reçu les soins d’un ophtalmologue. Les sages femmes qui l’ont consultée ont établi que son « mari » n’a pas consommé son mariage.

Awa Dandio a été enlevée mercredi dernier dans sa classe de CM1 par ses parents adoptifs qui l’ont obligée à aller rejoindre l’époux auquel elle était promise de force. Elle a été brutalement sortie de la salle de classe et son maitre qui a tenté de s’y opposer a failli être lynché. Écœurée, il a eu le courage de saisir l’inspecteur d’académie avant que les médias ne se saisissent de l’information. Suffisant pour que les gendarmes se rendent à Tabassaye Mandingue, un village à la périphérie de la commune Dabo, récupérer l’otage de Kéba Dandio, « l’époux » qui attendait que les chants des griots cessent pour consommer le mariage avec la fillette qui lui avait été livrée, ligotée et jetée dans une charrette, pour lui servir d’épouse taillable et corvéable à merci.

Les gendarmes ont interpellé ce dernier de même que les parents adoptifs de la fille. L’information qui a fini de faire le tour du monde n’émeut pourtant point les habitants de Kathié Mandingu. Un hameau distant de 2km de Koulinto, chef lieu de la communauté rurale éponyme où est logée l’école où la jeune Awa fréquente le Cm1. Les enseignants de cette école de 6 classes décrivent cette orpheline comme une bonne élève promise à un bel avenir si elle échappe au mariage forcé et autres grossesses précoces.

Dans le village de Kathié Mandingue ou vivent les parents adoptifs de la fillette, l’étranger est présentement mal vu. Ici, les étrangers comme votre serviteur sont accusés tout bonnement d’entraver la bonne marche de leur localité. Et personne n’a voulu nous parler dans le village.

Le chef de famille Sadio Diambang oncle et responsable de Awa Dandio, qui a été interpellé pendant 2 jours par les gendarmes ne serait pas présent sur les lieux à notre passage en fin de soirée de ce vendredi, nous a t-on sèchement indiqué. Et pourtant, selon nos renseignements, il serait retourné au bercail après son élargissement lui et sa nièce. Mais tout compte fait nous n’avons pas pu le rencontrer lui et la petite Awa. A kolda toutes nos tentatives pour voir Awa Diando ont été vaines.

Certains responsables qui suivent l’affaire ne souhaitant pas renforcer le traumatisme subi par la fillette. Elle a été battue et son œil gauche toujours tuméfié a reçu les soins d’un ophtalmologue. Les sages femmes qui l’ont consultée ont toutefois établi que son « mari » Kéba Diando n’a pas consommé son mariage. Des circonstances visiblement atténuante car les mis en cause ont été tous libérés et la fillette a été rendue a son oncle adoptif sous la supervision du président du conseil rural Amadou Diao de koulinto qui habite a environ 2km du village de Awa.

Abdou DIAO / Koldanews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here