Le programme Jangandoo forme ses premiers animateurs et superviseurs à Kolda (Est)

0

Le programme Jangandoo (qui signifie apprendre ensemble en langue Wolof) a organisé du 22 au 25 avril 2013 un atelier de formation à l’intention de ses animateurs et superviseurs devant intervenir dans le cadre de la 2ème phase (2013-2014) de l’évaluation du système des apprentissages au Sénégal.

Les participants provenaient des régions de Kolda, Ziguinchor, Sédhiou, Kédougou et Tambacounda.

La formation animée par l’équipe pédagogique du programme Jangandoo composée d’experts de l’éducation et du Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES), a permis aux animateurs et superviseurs de mieux appréhender les épreuves de lecture, mathématiques et culture générale.

Les participants ont également appris comment administrer aux ménages et enfants les questionnaires et comment procéder pour collecter de manière rigoureuse les informations qui seront d’abord traitées par l’équipe informatique puis analysées par l’équipe pédagogique.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Amadou Dia inspecteur d’académie de Kolda. Il a d’emblée souligné l’extrême sensibilité de la question de l’éducation au Sénégal.

« L’éducation est un vaste programme dont nous pouvons discuter du matin jusqu’au soir sans pour autant terminer », a-t-il dit, ajoutant que la formation touche également un domaine tout aussi sensible que l’évaluation.

Selon lui c’est un domaine qui demande d’abord la maitrise des questions d’éducation, mais encore la maîtrise des outils qui vont être mis en œuvre pour collecter le maximum d’informations ».

L’inspecteur d’académie de Kolda a d’ores et déjà averti les 73 animateurs et superviseurs sur les difficultés qui les attendent sur le terrain

« Vous n’aurez pas toujours la possibilité de faire votre travail de la manière la plus correcte possible. Il y aura certainement des difficultés dans les entretiens, dans la compréhension même de votre mission », affirme-t-il.

Ce sont, a son avis, toutes ces choses qui font que l’atelier de formation est d’une importance capitale pour régler ces problèmes.

le président de l’ONG FODDE basée à Kolda Docteur Mamadou Bâ Boiro a plaidé auparavant pour une prise en charge collective de la question de l’éducation au Sénégal.

Selon lui, «la finalité du programme Jangandoo est de jauger la qualité des apprentissages. Mais il revient aux autorités, aux collectivités locales et aux communautés de prendre en charge la résolution des problèmes identifiés ».
Docteur Boiro espère ainsi qu’à partir de cette année, des solutions hardies seront envisagées à court, moyen et long terme.

Au troisième jour de la formation, les participants ont pu tester les connaissances acquises à travers une séance de simulation organisée au niveau de quatre ménages habitant la ville de Kolda.

Le jeudi 25 avril 2013 fut aussi une journée riche pour les animateurs et superviseurs avec la visite des écoles Yéro Tacko Baldé et Joseph Baldé à Kolda. Ce qui leur a permis de s’imprégner de l’environnement et des conditions d’étude des élèves.

La phase de généralisation du programme Jangandoo va concerner les 14 régions du Sénégal avec 25.000 enfants testés durant deux ans.

Jangandoo est une initiative du Lartes qui sest basée sur des expériences similaires menées en Inde et d’autres pays africains (Kenya, Ouganda, Tanzanie et Mali).

Copyright : © APA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here