Le Fouladou a besoin de plus de 304 milliards de FCfa pour assurer son décollage

La région de Kolda dispose d’un important capital forestier qui peut contribuer à son développement socioéconomique. Mais, ces ressources sont aujourd’hui menacées par l’exploitation abusive du bois et le trafic de bois de venn vers l’étranger.

La région de Kolda a besoin de plus de 304,501 milliards de FCfa pour assurer son développement socioéconomique au cours des prochaines années. C’est du moins ce qui ressort de l’atelier régional sur l’élaboration du Programme régional de développement intégré (Prdi) qui vient de se tenir dans la capitale du Fouladou. La rencontre qui était organisée par le Conseil régional de Kolda était axée sur le partage des initiatives d’aménagement participatif des forêts et la validation du Prdi qui est en cours d’élaboration. Les travaux se sont déroulés en présence des élus locaux, notamment des maires et des présidents de conseils ruraux des départements de Kolda, Vélingara et Médina Yoro Foulah, de la société civile et des partenaires techniques et financiers. La mise en place de ce Prdi vise à doter les collectivités locales de moyens humains et financiers adéquats pour une exploitation efficiente et durable de ces ressources forestières.

Il faut dire que la région de Kolda dispose d’un important patrimoine forestier qui peut contribuer à son développement économique et social. Mais, ses forêts sont aujourd’hui menacées par les actions anthropiques dont les feux de brousse, les travaux champêtres et l’exploitation clandestine de bois. À ce rythme, les forêts du Fouladou risquent de disparaître au cours des prochaines décennies.
Pour inverser la tendance, le Conseil régional a décidé d’élaborer une politique novatrice en matière de gestion des forêts qui met davantage l’accent sur la cogestion des ressources par une plus grande implication des collectivités locales et des populations. «La loi indique que le Conseil régional doit élaborer un schéma régional d’aménagement du territoire et un Programme régional de développement intégré. Dieu merci, par l’engagement des populations et des partenaires techniques et financiers, nous sommes aujourd’hui presque à l’ultime étape de ce processus. Il s’agira, pour nous, d’aller chercher les ressources pour l’exécution de ce plan d’action. Il y a une partie qui relève du Conseil régional et une autre de la mobilisation de l’ensemble des acteurs du développement local et le reste par l’Etat et la coopération décentralisée», déclare Fabouly Gaye, président du Conseil régional de Kolda.

Il estime qu’il y a beaucoup de projets et de programmes qui interviennent dans la région de Kolda et qu’il y a trop de milliards qui entrent dans le Fouladou. Mais, ils ont très peu d’impact sur le vécu quotidien des populations. Ceci s’explique, selon lui, par la mauvaise formulation des projets qui sont élaborés par des experts qui ignorent les réalités de la région et qui ne tiennent pas compte de l’avis des acteurs locaux, notamment des collectivités locales, de l’Agence régionale de développement (Ard) et des services techniques décentralisés.

Mamadou Aliou DIALLO

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo Mr Le Président, Fabouly Gaye
    Vous avez réussi a doté la région de kolda de tous les instruments de planifications possible pour asseoir son développement durant votre mandat, PAER(Plan d'Action Environnemental Régional), SRAT(Schéma Régional Aménagement du Territoires), PRDI(Plan Régional Développement Intégré) etc…..La Commune de Kolda a besoin d'un homme comme vous à sa tête, pas de mercenaire politicien ou d'aventuriers.
    EN ROUTE POUR VOTRE ÉLECTION A LA COMMUNE KOLDA….
    GRANDE CONVERGENCE POUR ÉLIRE FABOULY GAYE EN 2014
    GCEFG/KOLDA 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here