mercredi, mai 25, 2022

Amadou HOTT : «Le TER, c’est comme l’autoroute à péage», personne n’est obligé de le prendre

Ne ratez pas!

Ce n’est pas la peine de se casser la tête à cause du tarif du Ter compris entre 500 et 2 500 francs. «Si vous n’êtes pas prêt à dépenser un peu plus d’argent, vous pouvez prendre les autres modes de transport», conseille le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération. Amadou Hott a créé la surprise en se présentant dans le hall de la gare, enjambant seul des portails, pour aller prendre le Ter. Il dit avoir garé sa voiture pour prendre le nouveau bijou. «Le Ter, c’est comme l’autoroute à péage. Si vous avez un peu plus de temps et que vous n’êtes pas prêt à dépenser un peu plus d’argent, vous pouvez prendre les autres modes de transport», dit M. Hott. Avant de vanter les avantages du Ter. «Tous ceux qui prenaient des taxis peuvent prendre le train et arriver à destination. Ce sera de toute façon nettement moins cher, surtout pour nous, populations de Yeumbeul, Thiaroye, etc. Des fois c’est difficile surtout le soir d’avoir un véhicule qui te ramène de Dakar à la mai- son», soutient-il. M. Hott d’ajouter qu’il arrive que les chauffeurs de taxis disent que c’est trop loin, la banlieue. «Quand il pleut, il y a quelques difficultés sur les routes», dit-il. Donc, d’après Amadou Hott, c’est mieux de venir jusqu’à la gare la plus proche pour se connecter et prendre le Ter jusque chez soi en toute sécurité et en toute rapidité.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

KOLDA : le Maire Mameboye Diao mise sur l’intercommunalité pour réaliser des « projets attractifs » dans sa commune et ses environs

Le maire de Kolda compte s’appuyer sur l’intercommunalité pour le co-développement de sa ville et des collectivités territoriales environnantes....

Notre sélection pour vous