Home Actualité International Coronavirus – Suisse: des milliers de manifestants dans plusieurs villes contre les...

Coronavirus – Suisse: des milliers de manifestants dans plusieurs villes contre les mesures anti-Covid

(Belga) Des milliers de personnes ont à nouveau défilé contre les mesures anti-Covid samedi en Suisse, notamment à Lausanne, Baden et Rapperswil-Jona. À Berne, une contre-manifestation de gauche était au programme. Les rassemblements se sont déroulés sans heurt.

Entre 800 et 1.000 personnes ont battu le pavé à Lausanne (ouest) pour dire « non au pass sanitaire et à la restriction de [leurs] libertés ». Un cortège hétéroclite et familial a cheminé au centre-ville, sans incident. « Liberté » ont scandé les manifestants, sans masque, entre deux coups de sifflets. Arborant des pancartes barrées de slogans tels que « Le pass….aux sanitaires » ou encore « Pour votre sécurité, vous n’aurez plus de liberté », les manifestants dénonçaient notamment la « surveillance de masse ». À Rapperswil-Jona (nord), près de 3.000 personnes ont défilé jusqu’à un parking à côté de la patinoire locale, où des discours ont été prononcés. L’organisateur « Aktionsbündnis Urkantone » (« Alliance en action des cantons originels ») avait annoncé que le rassemblement durerait jusqu’au soir. À Baden (nord), ils étaient 1.500, selon la police, à manifester contre les mesures prises par les autorités ». Le cortège était autorisé et n’a pas donné lieu à des violences, a précisé la police. La plupart des manifestants ne portaient pas de masques, a constaté sur place un journaliste de l’agence Keystone-ATS. Dans la capitale fédérale, ce sont quelque 300 personnes de la nouvellement créée « Alliance solidaire de Berne » qui se sont rassemblées samedi après-midi sous le slogan « Solidaires pour sortir de la crise – solidaires contre la droite ». La plupart des participantes et participants portaient un masque. Le groupement de gauche entendait lancer un signal contre les manifestations du mois passé, marquées à leurs yeux par l’extrême droite. Si la manifestation n’était pas autorisée, elle a été encadrée par la police, qui n’a pas eu à intervenir. (Belga)

Quitter la version mobile