Home Actualité Sénégal GROUPEMENT MOBIL D’INTERVENTION : Le maintien du Commissaire Faye au GOD crée...

GROUPEMENT MOBIL D’INTERVENTION : Le maintien du Commissaire Faye au GOD crée un malaise

Alors qu’il est admis à faire valoir ses droits à la retraite depuis plusieurs mois, le commissaire Masserigne Faye est maintenu à la tête du Groupement opérationnel de Dakar (GOD), du Groupement mobile d’intervention de la police. Une situation qui a fini d’installer le malaise et engendrer beaucoup de frustrations au sein de ce corps qui regorge de jeunes officiers très bien formés.

Maintenir un retraité à la tête du Groupement opérationnel de Dakar (God), une entité du Groupement d’intervention mobile de la police, alors que le corps grouille de jeunes officiers formés à bonne école et ne demandant qu’à servir. C’est ce que beaucoup de gradés et d’hommes de troupe n’arrivent toujours pas à comprendre au sein de ce corps d’élite de la police nationale. En effet, à la retraite depuis le mois de mai, ‘’depuis le 10 mai, exactement’’, nous souligne une source, le commissaire Masserigne Faye est toujours maintenu à son poste. ‘’C’est une insulte au Gmi et à nous tous. C’est comme s’il n’y avait aucune personne capable de le remplacer au Gmi, alors que ceux qui peuvent occuper le poste font légion. Tout bon chef doit partir quand vient le moment. En tout cas, cette situation on ne l’a jamais connue’’, nous souffle un jeune gradé du corps. Qui est d’autant plus ulcéré que précise-t-il, leur actuel patron qui se maintient au poste après la retraite est loin d’avoir le meilleur profil. ‘’Il n’est même pas du Gmi. Il n’a jamais dirigé une compagnie. On parle de commandement et du God. Comment confier ça à quelqu’un à la retraite ?’’. Officier de paix supérieur, sorti de l’Ecole nationale de police et de la formation permanente, il a été affecté à la Bip, avant de faire 6 ans de mission à la Minusma au Mali.

Un autre jeune officier qui nous a parlé également sous le couvert de l’anonymat de se demander : ‘’Si les gens doivent être maintenus aux postes après la retraite, à quoi bon former ces jeunes qui ont tous le profil pour commander ?’’. Et de poursuivre en saluant l’attitude d’un autre haut cadre de la police parti récemment à la retraite, alors qu’il lui aurait été proposé de prolonger, mais il aurait décliné l’offre.

‘’C’est une insulte au Gmi et à nous tous. C’est comme s’il n’y avait personne capable de le remplacer…’’

Un autre élément du corps de souligner des ‘’accusations portées récemment par des activistes contre lui (commissaire Faye)’’, sans aller plus loin. Le 26 juin dernier, une quinzaine de jours après la date officielle de départ à la retraite du commissaire Faye, le mouvement Nittu Dëgg, dans une note transmise à la presse, l’accusait de tortures sur leur membre Abdou Karim Guéye dit Karim Xurum Xax et 4 autres de ses collègues, au camp Abdou Diassé. Ces derniers avaient manifesté devant les grilles du palais. ‘’Nittu Dëgg Valeurs prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur la responsabilité du commissaire Masserigne Faye de tout ce qui peut arriver à Abdou Karim Gueye’’, mettait en garde le mouvement. Non sans préciser que Karim était interné à l’hôpital à la suite du sale quart d’heure qu’il aurait passé au camp Abdou Diassé.

L’info

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile