Home Faits Divers Avis de décès Kilifeu et Simon Kouka du mouvement Y’en a marre déférés au parquet...

Kilifeu et Simon Kouka du mouvement Y’en a marre déférés au parquet ce lundi

Les rappeurs Simon Kouka et Landing Mbissane Seck alias Kilifeu, deux membres fondateurs du mouvement Y’en a marre, poursuivis dans une affaire d’escroquerie et de trafic de faux visas et de passeports, seront déférés, ce lundi, au parquet, ont rapporté plusieurs quotidiens.

‘’C’est ce lundi, sans revirement de situation, que Kilifeu et Simon, figures de proue de Y’en a marre, vont être déférés’’, indique par exemple Walf Quotidien.

En garde à vue depuis une semaine, Kilifeu est poursuivi pour ’’escroquerie sur visa’’ et Simon Kouka l’est pour ’’trafic de passeports’’. Il aurait notamment donné son passeport français à à un tiers moyennant une compensation financière. Ce qui est également assimilable à du trafic de migrant.

‘’L’avenir de Y’en a marre s’écrit-il désormais en lettres minuscules depuis que des membres du mouvement sont trempés dans une affaire de trafic de faux passeports ?’’, s’est ainsi interrogé ainsi Walf Quotidien.

’’Ayant, pendant de longues années, défendu, avec leurs camarades, le concept Nouveau type de Sénégalais (NTS), à savoir un citoyen irréprochable dans la vie politique et civique, Kilifeu et Simon ont fini de semer, ces derniers jours, le doute dans l’esprit de nombreux sénégalais quant à leur engagement civilo-politiquement correct’’, souligne la publication.

Pour le socio-linguiste-ethnologue et enseignant chercheur à la Fastef, Mamadou Dramé, ‘’cette affaire qui éclabousse le mouvement Y’en a marre’’, impliquant ‘’des personnes qui avaient une envergure, non pas nationale mais internationale (…), porte préjudice à tous les mouvements de jeunesses de façon globale.’’

Cela pourrait impliquer comme conséquences fâcheuses, ‘’le désaveu populaire, le désengagement citoyen, une opinion confuse et incrédule, l’abime de la conscience morale, rupture du pacte républicain, le découragement collectif’’, selon le sociologue Cheikh Tidiane Diop, dans des propos rapportés par le journal du groupe Walfadjri.

APS

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Quitter la version mobile