Home Actualité Crise Non paiement de leurs salaires : Les prestataires de la Senelec dans...

Non paiement de leurs salaires : Les prestataires de la Senelec dans la rue ce mercredi

0

L’Amicale des travailleurs et prestataires de la Senelec a décidé d’organiser ce mercredi 28 avril 2021, une marche pacifique avec ou sans autorisation du préfet, de 11 heures à 13 heures, de la place de l’Obélisque jusqu’au Rond-point RTS1, pour revendiquer le paiement de plus de sept mois d’arriérés de salaires.

Les travailleurs de l’électricité cirent leur ras-le-bol. Face à la presse hier, au siège du mouvement Y en a marre sis aux Parcelles Assainies, ils réclament la régulation de 499 prestataires de la Senelec depuis 20 ans. Pour se faire entendre, Tymothé Coly, le coordonnateur national de l’amicale regroupant tous les prestataires, annonce une marche de protestation pacifique pour manifester leurs courroux. ‘’Nous avons déjà déposé une demande d’autorisation de marche depuis le 19 avril 2021. Mais le préfet de Dakar tarde à réagir. Malgré tout, nous allons tenir notre manifestation, qu’elle soit autorisée ou pas’’, fulmine Tymothé Coly. ‘’Nous irons à la place de l’Obélisque pour montrer à tous les Sénégalais que nous, prestataires de services au niveau de la Senelec, ne sommes pas satisfaits du Directeur général de ladite société pour ses mauvaises pratiques et sa mauvaise gestion de la direction des ressources humaines’’, renchérit-il. Non sans fustiger la précarité dans laquelle la Senelec a plongé ses 499 prestataires qui courent derrière sept mois de retard de salaire. ‘’ A Kaolack, les prestataires sont restés 7 mois sans être payés. Aux Parcelles Assainies, ils sont à un an d’arriérés de salaires alors qu’ils sont des responsables, des parents et des soutiens de famille. Pendant ce temps, le directeur ne fait que donner des privilèges aux agents cadres de la Senelec qui sont retraités’’, ruminent les prestataires de la Senelec.

La marche de ce mercredi, selon Tymothé Coly et ses camarades, n’est qu’un premier pas de leur plan d’action. Si jamais les autorités compétentes ne réagissent pas, ils comptent passer à la vitesse supérieure. ‘’Après cette marche, nous assiégeront les locaux de la direction générale de la Senelec pour y tenir un sit-in. Et après, on va procéder à une grève de la faim’’, menacent-ils.

Avant d’en arriver à cette extrémité, l’Amicale des travailleurs et prestataires de la Senelec interpelle le président de la République pour qu’il se saisisse de la question. ‘’Même si le président de la République n’est pas au courant de ce qui se passe, on l’interpelle. C’est lui qui a nommé Pape Demba Bitèye. S’il n’a pas la capacité de gérer la Senelec, il n’a qu’à le débarquer et nous ramener quelqu’un d’autre plus capable et plus compétent’’, soutiennent-ils.

Présent à la rencontre, Thiat du mouvement Y en a marre invite les populations sénégalaises à soutenir ces prestataires en sortant massivement dans la rue pour exiger qu’on régularise leur situation. ‘’Nous n’attendons plus d’autorisation de marche. Le préfet connait bien ce problème. Quand Macky Sall voulait organiser son rassemblement à Diamniadio, il n’a pas demandé une autorisation. Donc, nous ne demandons pas d’autorisation. C’est un devoir pour tous les citoyens sénégalais de sortir le 28 avril pour soutenir les travailleurs de la Senelec parce que si on ne le fait pas, on laissera périr un service public et faire la non-assistance à des personnes en danger. Parce que ce sont des frères et sœurs sénégalais, des pères de famille qui sont exploités depuis des années. Et l’Etat n’est pas encore prêt pour régler ce problème. Macky connait juste le rapport de force’’, martèle le membre du groupe de rap Keur gui.

L’info

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version